• Publié le 6/10/2020
  • 4min

Le système du bonus-malus quand on possède plusieurs véhicules

Vous avez plusieurs véhicules assurés à votre nom ? Deux voitures, ou une voiture et un deux-roues ? Tous relèvent du système bonus-malus, mais en principe chacun dispose du sien : un sinistre responsable n’impactera que la prime d’assurance du véhicule impliqué. Il en va toutefois différemment lors de l’acquisition d’un nouveau véhicule : le CRM qui sera appliqué à votre cotisation d’assurance auto dépendra du bonus-malus que vous avez accumulé pour le premier, ou de la moyenne de tous vos bonus-malus si vous en possédez déjà plus d’un.

Un sinistre responsable impacte-t-il le bonus-malus de tous mes véhicules ?

Si vous avez plusieurs véhicules assurés à votre nom, en cas de sinistre responsable, seul le véhicule impliqué verra son coefficient, et donc sa prime d’assurance, s’élever. Vos autres contrats ne seront pas impactés : si vous n’avez pas eu d’autre accident pendant l’année, leurs coefficients baisseront de 5 %, tandis que celui du véhicule incriminé augmentera de 25 %.

Car chaque véhicule dispose de son propre contrat d’assurance et de son propre coefficient malus-bonus.

Quel sera mon bonus-malus si j’achète un véhicule supplémentaire ?

Lorsque vous achetez un véhicule complémentaire, votre assureur va par contre appliquer votre bonus-malus préexistant à votre nouveau contrat. Il s’agit du principe de transfert de coefficient. Si vous avez déjà plusieurs véhicules, votre assureur fera une moyenne entre vos différents bonus-malus et appliquera le résultat à votre nouvelle prime.

Bon à savoir : le système bonus-malus ne s’applique pas aux voitures ou motos de collection si vous disposez, en plus, d’un véhicule pour circuler tous les jours.

Quid des voitures sans permis ?

Bien que le permis B ne soit pas obligatoire pour la conduite, une voiturette nécessite une assurance auto en bonne et due forme, à l’instar de tout véhicule à moteur.

Au minimum, elle doit être couverte par une garantie responsabilité civile au tiers. Bien sûr, vous pouvez choisir d’y ajouter des garanties supplémentaires (bris de glace, vol, assurance tous risques…).

En règle générale, l’assurance auto de ce type de véhicule coûte bien moins cher que celle des voitures classiques. Et pour cause : la sinistralité des voiturettes est moins importante, puisqu’en raison de leur faible puissance, elles sont peu impliquées dans des accidents de la route.

En prime, les voitures sans permis ne sont pas concernées par le système bonus-malus ! Cependant, il existe des causes d’application de franchise… mais aussi d’exclusion et de déchéance de garantie : en cas de sinistralité élevée ou dans certaines situations comme la conduite en état d’ivresse, le délit de fuite, le non-port de la ceinture ou le refus d’obtempérer.

Le calcul du bonus-malus de l’assurance automobile

Au départ, le coefficient de réduction-majoration (CRM) d’un conducteur est fixé à 1. Le CRM est mis à jour chaque année selon son historique routier.

  • En l’absence d’accident responsable durant l’année de référence, l’assureur attribue une réduction annuelle de 5 % les 3 premières années, puis de 4 % de la 5e à la 9e année, et enfin de 3 % jusqu’à la 13e année pour atteindre alors un bonus maximum consécutif de 50 % ;

  • En cas de sinistre responsable, la compagnie applique une majoration de 25 % par sinistre responsable. Le malus maximum, peut atteindre 350 %.

Vous voulez connaître votre prime de référence ? Rien de plus simple : il suffit de multiplier votre cotisation annuelle par votre nouveau coefficient. Ainsi vous obtenez le montant de votre cotisation de l’année qui vient.

Bon à savoir : un conducteur bénéficiant d’un bonus maximal pendant 3 ans le conservera après un 1er accident responsable. Il en perdra en revanche cet avantage s’il provoque un 2e accident au cours des 3 années suivantes et se verra imposer un malus.

APRIL L’ASSURANCE EN PLUS FACILE : ASSUREZ PLUSIEURS VÉHICULES SIMPLEMENT ET EFFICACEMENT

Quel que soit le nombre de vos véhicules, APRIL vous assure, même si vous avez du malus !

Regrouper vos contrats d’assurance auto vous permet de bénéficier d’avantages tarifaires et d’une gestion simplifiée. Pour autant, chacun de vos véhicules reste indépendant et voit évoluer son bonus-malus en fonction de sa propre sinistralité.

Vous choisissez pour chacun le niveau de garanties et les options qui vous conviennent. Et vous définissez librement les conducteurs secondaires et les véhicules pour lesquels ils sont couverts.

Contactez-nous !