• Publié le 17/07/2018
  • 3min

Même avec 10 ans de permis, puis-je être considéré comme un jeune conducteur ?

Cela peut paraître surprenant, mais la réponse est oui ! La notion de « jeune conducteur » n’est pas définie dans le Code des assurances, mais ce statut est couramment utilisé pour qualifier la faible expérience au volant d’un assuré : et elle impacte directement le montant de la prime d’assurance auto proposée.

Qu’est-ce qu’un jeune conducteur ?

Selon le Code de la route, l’expression « jeune conducteur » désigne toute personne titulaire du permis de conduire depuis moins de 3 ans. Pendant cette période probatoire, le jeune conducteur est soumis à certaines contraintes telles que l’obligation d’afficher le disque A, le permis à 6 points au lieu de 12, des vitesses maximales limitées…

Du côté des compagnies d’assurance, la définition est élargie car elle englobe toutes les personnes qui ne peuvent pas attester d’une expérience suffisante en tant que conducteur. Cela peut vous concerner si :

  • Vous n’avez jamais conduit depuis l’obtention de votre permis ;

  • Vous n’avez jamais eu de véhicule assuré à votre nom, et n’avez jamais été indiqué comme conducteur secondaire ou occasionnel sur le contrat d’assurance d’un proche ;

  • Vous avez conduit une voiture de fonction sans être mentionné sur le contrat d’assurance.

Si vous relevez de l’une ou de plusieurs de ces catégories, il est très probable que vous soyez assimilé à un jeune conducteur par votre assureur, même si vous avez depuis longtemps dépassé la période probatoire de votre permis.

Jeune conducteur : quel est le prix à payer pour votre assurance auto ?

Que vous soyez conducteur débutant ou expérimenté, l’assurance auto est obligatoire dès que vous passez derrière le volant. Le prix à payer ne sera toutefois pas le même, car le calcul de votre prime prend en compte votre expérience.

Alors que certaines compagnies refusent d’assurer les conducteurs débutants, d’autres leur proposeront une formule dédiée qui ajoute une surprime à la prime de référence. Ce surcoût n’est pas négligeable car il peut aller jusqu’à doubler vos cotisations !

Quel statut si vous repassez votre permis ?

Si vous avez été sanctionné par une annulation judiciaire ou administrative de votre permis de conduire, il est nécessaire de repasser l’examen pratique pour le récupérer. Du point de vue de la loi, vous vous trouverez alors dans une situation comparable à celle d’un jeune conducteur avec un permis à 6 points seulement, et ce durant la période probatoire de 3 ans.

Du côté de votre assurance auto, les compagnies se montreront réticentes à vous prendre en charge car l’annulation de permis constitue un risque aggravant. Certaines compagnies acceptent néanmoins cette catégorie de conducteurs, mais prévoyez en contrepartie un surcoût important appliqué à votre prime.

APRIL, L’ASSURANCE EN PLUS FACILE : l’assurance qui permet de faire des économies, quel que soit votre profil d’assuré

Chez APRIL, tous les conducteurs sont accueillis : des jeunes conducteurs de 18 à 25 ans qui bénéficient d’une offre dédiée d’assurance auto connectée, aux automobilistes n’ayant encore jamais été assurés, en passant par les conducteurs malussés ou résiliés.

Pour en savoir plus, découvrez nos offres et demandez un devis !