• Publié le 9/26/2018
  • 3min

Conducteur occasionnel : que couvre l’assurance en cas de sinistre et qui écope du malus ?

Qui n’a jamais voulu dépanner un ami, un voisin ou encore faire plaisir à ses enfants en prêtant sa voiture le temps d’une soirée ou d’un weekend ? Si dans les faits, cela n’a rien d’illégal, les conséquences en cas de sinistres ne sont pas anodines. En effet, en prêtant votre véhicule à un conducteur occasionnel, les garanties de votre assureur peuvent changer. Dans cette situation, que couvre votre assurance auto en cas de sinistre responsable et qui écope du malus associé ?

Conducteur occasionnel : que dit votre contrat d’assurance auto ?

Avant de prêter votre voiture, pensez en effet à bien vérifier votre contrat d’assurance auto.

Celui-ci prévoit une clause « prêt de volant » ? Bonne nouvelle ! Cela veut dire que vous êtes couvert par votre garantie responsabilité civile, même en cas de sinistre responsable provoqué par un autre conducteur de votre voiture.

En d’autres termes, votre assureur couvre les dommages tant matériels que corporels causés aux tiers, quelle que soit la personne au volant de votre véhicule (sauf exclusions : personnes non détentrices du permis de conduire, sous alcoolémie etc.).

La plupart du temps, ses conditions peuvent varier selon les contrats :

  • Prêt sans condition ni restriction ;
  • Majoration de franchise en cas de sinistre responsable ;
  • Sinistre non couvert en cas de jeune conducteur ;
  • Prêt de volant uniquement accordé aux membres de la famille, etc.

Certains contrats excluent même totalement le prêt de volant. C’est souvent le cas lorsque l’on choisit une prime d’assurance réduite ou que l’assurance concerne une voiture de luxe ou de collection.

Prêt de volant et malus-bonus

Que votre assurance autorise le prêt de volant ou non, vous restez le responsable principal de votre véhicule. Par conséquent, vous écopez du bonus-malus en cas de sinistre responsable et votre prime d’assurance augmentera lors de votre prochaine échéance de paiement.

Vous n’avez jamais donné votre autorisation pour le prêt de votre voiture ? Il vous faut alors fournir les preuves nécessaires à votre assureur afin de ne pas voir votre malus impacté.

Enfin, un dernier recours consiste à poursuivre en justice le conducteur de votre véhicule afin d’obtenir des dommages et intérêts.

Vous prêtez souvent votre voiture ? Attention à ne pas confondre conducteur occasionnel et conducteur secondaire. Un conducteur occasionnel ne conduit votre voiture que de façon ponctuelle et pour un usage strictement privé. Si une personne de votre entourage est amenée à utiliser régulièrement votre auto, vous devez impérativement l’ajouter à votre contrat en tant que conducteur secondaire.

APRIL, l'assurance en plus facile : votre assurance auto avec prêt de volant garanti !

Chez APRIL, tous nos contrats d’assurance auto disposent d’une extension de garantie « prêt de volant ».

La différence APRIL ? Vos garanties ainsi que les franchises appliquées restent inchangées même en cas de sinistre responsable, à l’exception des jeunes conducteurs non déclarés.

Vous souhaitez en parler avec un conseiller ? Demandez à être rappelé !