Immobilier : le retour des taux variables
  • Publié le 07/10/2022
  • 3min

Les taux variables pour pallier les faibles taux d’usure

Les faibles taux d’usure, qui bloquent tant de dossiers, vont augmenter à partir du 1er octobre. En attendant, les emprunteurs trouvent des parades pour pallier cet obstacle, comme l’allongement de la durée du prêt ou la négociation de l’assurance emprunteur. 

Rares sont les banques qui ont changé leurs barèmes avant octobre. Les seules qui ont effectué ce changement sont celles qui considèrent le crédit immobilier comme un produit d’appel et pratiquent en ce sens des taux attractifs.  

L’obstacle des taux d’usure se dresse toutefois devant les emprunteurs. Les banques qui proposent ce service les guident alors vers le taux variable afin de lutter contre l’annulation des projets immobiliers.  

L’emprunteur peut alors composer avec les taux variables qui permettent d’outrepasser la barrière du taux d’usure, ou bien avec les taux mixtes qui sont fixes sur 5 à 10 ans, puis varient. 

Même si cette tendance prend du temps à s’installer, les professionnels du crédit estiment que les prochaines publications concernant les taux d’usure motiveront les banques à proposer des taux variables de manière plus généralisée.