• Publié le 10/22/2018
  • 3min

À partir de quand ne suis-je plus considéré comme un jeune conducteur ?

« Je viens enfin d’obtenir mon permis de conduire B. Mes parents vont m’offrir ma première voiture, mais c’est à moi de l’assurer. J’ai fait le tour de quelques assureurs, et je trouve leurs prix très élevés ! Existe-t-il une possibilité d’échapper à la surprime jeune conducteur ou, en tout cas, de la faire diminuer ? » Pierre (Issy-les-Moulineaux)

Jeune conducteur et permis probatoire

En vertu des articles L.223-1 à L.223-9 du Code de la route, tout conducteur décrochant le permis de conduire dispose de 6 points (au lieu de 12 points pour les conducteurs confirmés). Pendant la période probatoire qui suit l’obtention de son permis, le jeune conducteur doit se signaler en apposant un « A » à l’arrière de son véhicule et respecter des limitations de vitesse et d’alcoolémie spécifiques visant à l’inciter à la prudence :

  • Vitesse : 110km/h sur autoroute et 100 km/h sur route à 2 chaussées ;

  • Alcoolémie : 0,2 g/litre de sang maximum.

La durée de la période probatoire varie en fonction du type de formation suivie par le jeune conducteur :

  • Si vous avez suivi un apprentissage traditionnel de la conduite, vous serez considéré comme novice pour une durée minimale de 3 ans au cours de laquelle vous gagnerez 2 points de permis par année au volant sans infraction ;

  • La période probatoire est réduite à 2 ans pour les conducteurs ayant suivi un cursus de conduite accompagnée. Ils gagnent alors 3 points par année sans infraction.

En effet, les assureurs appliquent généralement une surprime aux jeunes assurés venant d’obtenir leur permis. Mais celle-ci est encadrée par la loi : 100 % de majoration maximum la première année, ou 50 % pour les conducteurs ayant bénéficié d’une conduite accompagnée, avec une diminution de moitié chaque année sans sinistre responsable.

Réduction de la période probatoire du permis de conduire : du nouveau en 2019 !

À partir de janvier 2019, votre période probatoire pourra être réduite si vous suivez une formation complémentaire d’une journée. Cette formation « post-permis » doit intervenir entre votre 6ème et votre 12ème mois de permis. Elle vise à consolider vos acquis et réflexes sur la route. À la suite de cette journée de formation, la durée de leur permis probatoire est réduite à :

  • 2 ans pour les titulaires d’un permis traditionnel ;

  • 1 an et demi pour les titulaires d’un permis avec conduite accompagnée.

Une opportunité à ne pas laisser passer, pour négocier la baisse rapide de votre surprime avec votre assureur auto !

APRIL, l’assurance en plus facile : Jeunes conducteurs, une formule d’assurance auto gagnante !

Avec Auto Primo, APRIL propose une offre spécifique aux conducteurs âgés de 18 à 25 ans titulaires de moins de 2 ans de permis : une assurance complète et un boîtier connecté qui permet d’analyser leur conduite. Grâce aux données recueillies, les bons conducteurs sont récompensés et peuvent récupérer jusqu’à 30 % de leur prime !

Contactez-nous pour obtenir gratuitement votre devis personnalisé.