• Publié le 15/11/2021
  • 3min

Qu’est-ce qu’une surprime d’assurance de prêt ?

Avant de vous accorder un prêt immobilier, votre banque vous demandera toujours de souscrire une assurance emprunteur. En contrepartie du versement de cotisations — aussi appelées primes — cette assurance a pour but de vous couvrir en cas de sinistre garanti en prenant en charge le remboursement de votre emprunt à votre place, selon les quotités souscrites. Cependant, en fonction des profils, il arrive que les assureurs ajoutent un supplément à cette prime : on appelle ce coût supplémentaire une « surprime ».

Surprime d’assurance emprunteur : définition

Dans le cadre d’un contrat d’assurance, vous devez payer des cotisations (mensuelles, trimestrielles ou annuelles) pour être couvert. Cependant, si votre assureur estime que votre profil représente des risques particuliers, il est en droit d’ajouter ce que l’on appelle une surprime à votre contrat.

La surprime est tout simplement le montant supplémentaire que vous devrez payer par rapport à un emprunteur au profil classique : votre taux d’assurance sera par conséquent plus élevé.

Une surprime est généralement exprimée en pourcentage de la prime de base : par exemple, si vous êtes fumeur, vous paierez en moyenne 20 % de plus qu’un assuré non-fumeur. Selon votre profil, la surprime peut s’appliquer sur l’ensemble des garanties de votre contrat, uniquement quelques-unes ou même n’en concerner qu’une seule.

Quels sont les facteurs qui entraînent une surprime sur l’assurance de prêt ?

Une surprime est généralement appliquée aux profils présentant des risques aggravés, puisqu’ils ont statistiquement plus de chance de tomber malades ou d’être victimes d’accident et donc de devoir recourir à l’indemnisation de leur assurance de prêt.

Parmi les facteurs les plus courants dans l’application d’une surprime, on retrouve :

  • La pratique d’un sport à risques : l’escalade, les sports automobiles, les sports aériens, le ski hors-piste ou encore le surf peuvent être considérés risqués dans le cadre d’une pratique régulière ; référez-vous aux conditions générales de votre contrat pour en connaître la liste précise.

  • Une activité professionnelle à risques : les pompiers, militaires, agents de sécurité, agriculteurs ou convoyeurs de fonds peuvent être considérés comme plus à risque.

  • Votre profil médical : si vous êtes fumeur, avez eu des antécédents médicaux ou une pathologie grave par exemple.

Attention, si vous avez été victime d’un cancer et êtes sans traitement depuis plus de 10 ans (pour un adulte), vous pouvez bénéficier du droit à l’oubli : votre assurance ne peut en aucun cas appliquer une surprime à votre contrat pour cette raison.

Une surprime peut également être appliquée en cas de rachat d’exclusion de garantie : si vous souhaitez être couvert pour un risque qui est normalement exclu de votre contrat, vous pouvez négocier avec votre assureur. En contrepartie, ce dernier appliquera une surprime à votre contrat !

Comment éviter les surprimes d’assurance emprunteur ?

L’ajout d’une surprime n’est pas automatique, même si votre profil est considéré comme étant plus risqué ! En effet, chaque compagnie d’assurance dispose de sa propre grille d’évaluation des risques. Une compagnie peut donc refuser de vous couvrir sans surprime, tandis qu’une autre acceptera votre dossier sans problème.

C’est pour cette raison que nous vous conseillons toujours de faire jouer la concurrence et avoir recours à la délégation d’assurance de prêt !

Si aucune compagnie ne souhaite vous assurer en cas de risque de santé, ou si vos offres appliquent des surprimes élevées, vous pouvez faire appel à la convention AERAS. En plus de vous aider à trouver une assurance disposant au minimum des garanties obligatoires, la convention AERAS intègre un dispositif d’écrêtement des surprimes qui permet de les limiter, voire de les supprimer dans certains cas.

Attention, pour y être éligible, vous devez respecter certains critères :

  • Le revenu de votre foyer fiscal ne doit pas dépasser le Plafond de la Sécurité Sociale, fixé en fonction de votre nombre de parts ;

  • Votre prêt ne doit pas excéder 320 000 €, doit financer l’achat ou la construction de votre résidence principale et arriver à échéance avant votre 71ème anniversaire.

Besoin d'une assurance de prêt ?

Faites un devis avec APRIL !