• Publié le 2/5/2021
  • 3min

Assurance de prêt immobilier et métiers à risques : quelles solutions ?

Vous êtes agriculteur, policier, militaire grand reporter, moniteur de ski… ? Aux yeux des banques et assureurs, votre activité professionnelle peut être considérée comme risquée, ce qui rend difficile l’accès à une assurance, pourtant indispensable pour garantir votre crédit immobilier. Souscrire un contrat spécifique d’assurance de prêt pour métier à risques reste la solution la plus efficace pour être bien couvert et au meilleur prix !

Quels sont les métiers à risques pour l’assurance de prêt ?

Il n’existe pas de définition légale des professions à risques, chaque assureur dresse donc sa propre liste des métiers dangereux. On y retrouve généralement des activités comme :

  • sapeur-pompier ;

  • journaliste grand reporter ;

  • diplomate ;

  • maître-nageur sauveteur ;

  • militaire ;

  • policier ;

  • gendarme ;

  • CRS ;

  • guide de haute montagne ;

  • convoyeur de fonds ;

  • agent de sécurité avec port d’arme ;

  • marin-pêcheur…

Métier à risques : quelles conséquences sur votre assurance de prêt ?

Statistiquement, de tels emplois augmentent le risque pour l’emprunteur d’être exposé au décès ou à la perte totale et irréversible de l’autonomie (PTIA), les deux garanties de base qu’il faut souscrire pour obtenir un prêt immobilier. Les métiers risqués peuvent aussi occasionner plus fréquemment des blessures ou dommages corporels menant à une incapacité temporaire ou définitive de travailler.

Les assureurs vous demanderont donc, dans la majorité des cas, de remplir un questionnaire qui leur permettra d’évaluer précisément les risques professionnels encourus, avant de vous transmettre leur décision :

  • offre classique ;

  • offre avec l’application d’une surprime — votre cotisation sera plus élevée qu’un assuré « standard » — ou des exclusions de garantie ;

  • refus de vous couvrir.

Les métiers à risques nécessitant bien souvent des garanties renforcées, vous avez tout intérêt à bien comparer les offres et choisir une assurance de prêt sur mesure.

Comment souscrire une assurance de prêt métiers à risques ?

Avant de souscrire votre assurance de prêt immobilier, examinez votre contrat à la loupe pour vérifier le niveau de couverture des risques inhérents à votre métier. Les pathologies dorsales sont-elles prises en compte ? Êtes-vous couvert en cas d’arrêt de travail ? Etc. Contrôlez également les délais de carence et les délais de franchise en cas de sinistre.

Vous pouvez tout à fait faire jouer la concurrence : la loi Lagarde vous permet depuis 2010 de choisir librement votre assureur. Le contrat retenu doit cependant offrir un niveau de garanties équivalent à l’assurance proposée par la banque auprès de laquelle vous souscrivez le prêt immobilier.

Si votre assurance de prêt métier à risques ne vous propose pas une couverture suffisante ou si elle est trop onéreuse, sachez qu’il est possible d’en changer au cours de la première année (loi Hamon) ou bien à chaque date de renouvellement du contrat (loi Bourquin).