• Publié le 3/11/2020
  • 2min

Les différences entre surprime et malus d’assurance auto

Vous venez de recevoir votre nouvel avis d’échéance d’assurance auto et avez découvert avec effroi que votre prime avait considérablement augmenté ? Deux raisons principales peuvent l’expliquer : vous vous êtes vu appliquer du malus, ou une surprime d’assurance auto. Ces deux majorations sont très différentes, même si elles peuvent se cumuler. Explications.

La majoration de la cotisation d’assurance auto par application de malus

Le malus correspond à une majoration du tarif d’assurance auto qui s’applique l’année suivant la survenue d’un sinistre responsable.

Le coefficient de majoration est de 1,25 par sinistre responsable, appliqué à la cotisation précédente.

Le coefficient de malus maximum cumulé est de 3,5 (soit + 350 % de la prime de référence)

La surprime d’assurance auto : à distinguer du malus

Une surprime est une majoration de la prime d’assurance auto appliquée par l’assureur en cas d’aggravation du risque de l’assuré, même en l’absence de sinistre responsable.

Le supplément de cotisation est librement calculé par l’assureur en fonction de l’aggravation du risque (et des conditions prévues au contrat).

La surprime maximale cumulée est de + 100 % de la prime de référence (sauf en cas de circonstances aggravantes qui peuvent élever la surprime jusqu’à 400 %).

APRIL, l’assurance en plus facile : surprime, malus… Optez pour une assurance auto protectrice malgré vos antécédents de conduite !

Personne n’est à l’abri d’un accident responsable ou de difficultés venant peser sur son contrat d’assurance auto (retard de paiement des cotisations, retrait de permis, infraction grave…). Parce que chez APRIL, nous savons que ces situations peuvent arriver à tout un chacun, nous accueillons sans jugement tous les profils d’assurés, quels que soient leurs antécédents.

Découvrez nos offres et calculez vous-même, en 5 minutes, le tarif d’assurance auto que nous vous réservons, sur notre simulateur dédié.