• Publié le 6/29/2020
  • 4min

Pourquoi l’assurance auto est-elle obligatoire ?

La double protection de l’assurance auto obligatoire

La loi du 27 février 1958 a créé l’obligation légale d’assurer tout véhicule à moteur. La garantie minimale couvre l’ensemble des dommages que vous pourriez causer au volant. Elle protège donc les tiers. Et, en indemnisant les victimes à votre place, elle vous protège aussi.

Le contenu de l’assurance auto responsabilité civile

Vous avez l’obligation légale d’assurer votre voiture aux tiers en France et dans tous les pays de l’Union européenne. Pour être valide, cette assurance doit couvrir les dommages matériels à concurrence de 457 000 € et les dommages corporels, sans limites.

Vous devez toujours avoir à portée de main votre attestation d’assurance pour la présenter aux forces de l’ordre en cas de contrôle. De même, veillez à ce que la vignette apposée sur le pare-brise soit à jour.

La garantie responsabilité protège les tiers

Si vous êtes responsable d’un accident de la route, votre assureur indemnisera tous les dommages subis par les victimes. La réparation du préjudice doit être intégrale. Tout est pris en compte : pretium doloris, déficit fonctionnel, préjudice esthétique, perte de revenus, aide à domicile, etc.

Évidemment, certains cas ne sont pas couverts : les dommages que vous causez à vous-même ou à un membre de votre famille, et ceux que vous causez intentionnellement à des tiers.

L’assurance au tiers protège le conducteur

En dédommageant les victimes à votre place, l’assurance au tiers vous protège aussi.

En cas d’accident avec dommages corporels, les sommes mises en jeu peuvent rapidement devenir astronomiques. Le coût moyen d’un blessé hospitalisé est de 135 526 €. On compte environ 500 sinistres par an dont le coût a dépassé 1 million d’euros.

Si vous êtes non assuré, le FGAO (Fonds de garantie des assurances obligatoires) indemnisera les victimes immédiatement et se retournera systématiquement contre vous pour obtenir le remboursement des sommes versées, majorées de 10 %.

Deux autres obligations faites au conducteur

  • Posséder un éthylotest dans son véhicule : depuis la publication d’un décret le 1er mars 2013, tout automobiliste a l’obligation de détenir un éthylotest au sein de son véhicule. Paradoxalement, le défaut de possession n’est cependant pas sanctionné.

  • Communiquer son taux de bonus/malus lors d’une simulation d’assurance auto : ce taux est précisé sur votre relevé d’information d’assurance auto, où figurent notamment votre bonus-malus ainsi que vos éventuels accidents et responsabilités. Sans cette donnée, le montant obtenu lors de vos simulations sera bien entendu faussé. Pour information, sachez que ce relevé est consultable automatiquement par les compagnies d’assurances au moment d’une nouvelle souscription. Inutile d’essayer de le camoufler.

Focus APRIL : une assurance auto complète

Même dans sa formule « Tiers mini », APRIL inclut systématiquement des garanties, certes non obligatoires, mais absolument nécessaires. La garantie des dommages corporels du conducteur vous indemnise si vous êtes blessé et la garantie événements climatiques protège votre voiture même si l’état de catastrophe naturelle n’est pas déclaré.

De plus, APRIL vous propose de personnaliser votre assurance au tiers grâce à de nombreuses options, telles que le bris de glace sans franchise ou l’assistance 0 km.

Sollicitez un devis en ligne et découvrez l’excellence des solutions d’assurance auto APRIL.