• Publié le 20/12/2020
  • 2min

Souscrire une assurance moto : comment s’y prendre ?

Avant de pouvoir enfourcher votre bolide, vous devez vous soumettre à une démarche des plus importantes, d’autant plus qu’elle est obligatoire : souscrire une assurance moto. Celle-ci vous permet de rouler l’esprit léger, en vous offrant une protection adaptée à votre budget et vos besoins.

Souscrire une assurance moto, une obligation depuis 1958

 
Pas la peine de passer le mur du son pour être obligé de souscrire une assurance moto… Selon la loi, tous les deux-roues motorisés dont la vitesse est égale ou supérieure à 6 km/h doivent être couverts au minimum par une garantie responsabilité civile (dite « au tiers »). Vous devez donc vous assurer, que vous rouliez sur un scooter de 50 cc ou sur une routière bien plus puissante.  

La loi va même plus loin : votre moto doit disposer d’une assurance à jour, même si elle ne prend pas la route et reste au garage. 

Souscrire une assurance au tiers est donc le minimum légal. Cette couverture basique et économique peut néanmoins vite se révéler insuffisante si vous utilisez régulièrement votre moto : elle ne vous couvre pas, par exemple, en cas de vol ou de dégradation et ne prend pas en charge vos dommages lorsque vous êtes responsable d’un accident (réparation de la moto, frais de santé, etc.)

Comme pour les voitures, les assureurs vous proposent donc des formules plus protectrices avec une couverture intermédiaire ou multirisque. Faites le point sur l’ensemble des garanties moto dont vous avez besoin pour être sûr de choisir une assurance adaptée au motard que vous êtes.  

Les éléments pris en compte lors de la souscription d’une assurance moto

Vous pouvez souscrire votre assurance moto auprès d’une compagnie d’assurances, d’une banque ou d’un courtier. Afin d’établir un contrat d'assurance moto adapté à vos besoins et à votre profil conducteur, vous devez communiquer certaines informations, notamment :

  • Qui sont les conducteurs de votre véhicule ? Y a-t-il un conducteur secondaire ou occasionnel ?

  • Quel est le lieu de stationnement de la moto ?

  • Quelle est la date d’obtention de votre permis ? Quel permis possédez-vous ? Êtes-vous un jeune conducteur ?

  • À quelle fréquence utilisez-vous votre moto ? Est-elle réservée à un usage professionnel ou privé ?

Les documents nécessaires pour souscrire un contrat d’assurance moto 

Lors de votre souscription à une assurance moto, en ligne ou en agence, plusieurs documents nécessaires vous sont réclamés. Vous devez ainsi vous munir de votre certificat d’immatriculation — ou carte grise —, qui récapitule toutes les caractéristiques de votre deux-roues. Votre permis de conduire vous est également demandé. 

Vous avez déjà été assuré dans le passé ? Votre futur assureur a accès à votre relevé d’informations, qui indique vos antécédents de conduite et les coefficients de bonus ou de malus attribués. Mieux vaut donc être honnête…  

L’ensemble de ces éléments est pris en compte par votre assureur pour calculer le montant de votre prime d’assurance moto et vous faire une proposition. Les documents d’adhésion doivent être clairs et détaillés. Vous êtes d’accord avec les conditions du contrat ? Il ne vous reste plus qu’à le signer !

Peut-on se rétracter après la souscription d’une assurance moto ? 

Attention, la signature d’un contrat d’assurance moto vous engage. Un délai de rétractation de 14 jours s’applique obligatoirement aux contrats d’assurance véhicule en cas de souscription en ligne ou de démarchage téléphonique.

Et si vous souhaitez résilier votre offre ? Sauf circonstances exceptionnelles, la résiliation de votre assurance moto n’est possible qu’à l’issue de la première année de souscription. D'où l’importance de bien choisir son assurance !