• Publié le 12/22/2020
  • 3min

Tout savoir sur l’assurance obsèques

Penser, anticiper et organiser ses obsèques. Si le sujet est de prime abord peu réjouissant, il constitue en fait un acte de prévoyance important pour soi et ses proches.

Qu’est-ce qu’une assurance obsèques ? 

L’assurance obsèques est un contrat de prévoyance permettant le versement d’un capital en cas de décès de l’assuré pour couvrir en tout ou partie les frais liés aux funérailles.  

Ce capital, dont le montant est défini lors de l’adhésion, est transmis à la famille du défunt ou tout autre bénéficiaire désigné par l’assuré. Il se génère grâce au versement d’une cotisation unique, d’une cotisation régulière temporaire (chaque mois, trimestre ou année, sur un certain temps seulement) ou d’une cotisation viagère (tout au long de la vie). 

Le contrat assurance obsèques (ou convention obsèques), selon les options choisies, peut également prévoir précisément le déroulé et l’organisation des funérailles. 

Une manière de garantir ses dernières volontés tout en protégeant financièrement sa famille du coût de l’organisation des obsèques. 

Pourquoi souscrire une garantie obsèques ? 

C’est un acte de prévoyance pour vous, mais aussi pour vos proches : souscrire une assurance obsèques permet d’atténuer la charge émotionnelle et financière liée au décès. 

Prévoir ses obsèques, c’est aussi vous assurer que vos funérailles seront prises en charge selon vos propres désirs. L’occasion de donner vos directives concernant le déroulement de la cérémonie et consigner vos dernières volontés. 

Les détails de vos funérailles étant réglés et le financement prévu, votre famille et vos proches peuvent se détacher des lourdeurs administratives et se consacrer à leur deuil. 

Définir le montant du capital et des bénéficiaires de la garantie obsèques 

Lors de la souscription de l’assurance obsèques, l’assuré va devoir définir le montant du capital à assurer ainsi que le bénéficiaire

Préalablement à la signature du contrat, le futur assuré aura donc tout intérêt à demander des devis pour les prestations obsèques souhaitées auprès de plusieurs services funéraires afin d’avoir en tête le capital nécessaire.

Si le coût moyen des obsèques en France avoisine actuellement les 4 000 euros, il est important d’établir un budget précis, car cette somme peut sensiblement varier selon les volontés pour la cérémonie (crémation ou inhumation, essence de bois du cercueil, convoi funéraire…). 

Le choix du bénéficiaire est crucial puisque c’est cette personne ou cet organisme qui, au décès du souscripteur, va percevoir le montant du capital fixé dans le contrat d’assurance obsèques. Il peut s’agir du conjoint ou d’un autre proche, ou directement d’une agence de pompes funèbres. 

Choisir le type d’assurance obsèques : contrat en capital ou contrat en prestations 

Au moment de souscrire une assurance obsèques, vous avez le choix entre 2 formes de contrats : le contrat en capital ou le contrat en prestations

Le contrat en capital est en général noué avec une banque, une assurance ou une mutuelle.

  • À la mort de l’assuré, le capital est versé au bénéficiaire désigné dans le contrat. Il peut s’agir d’une personne morale ou physique.
  • Le contrat n’impose aucune obligation au bénéficiaire quant à l’utilisation du capital. Le montant peut donc servir à des fins autres que l’organisation des funérailles.
  • Les volontés du défunt quant aux prestations funéraires ne sont pas contractuellement  définies et restent à la discrétion de la famille aidée des pompes funèbres.
  • Si le montant du capital est supérieur aux frais d’obsèques, le solde restant revient au bénéficiaire. 

Le contrat en prestations réunit un contrat de financement, souscrit auprès d’un organisme financier, et un contrat de prestations d’obsèques avec un opérateur funéraire.

  • Au décès, le capital est versé par l’organisme financier au bénéficiaire, généralement une société de pompes funèbres, qui applique à la lettre les volontés du défunt.
  • L’assuré peut et doit donc stipuler de manière précise les prestations funéraires souhaitées (mode de sépulture, fournitures, cercueil, plaques, etc.) lors de la souscription du contrat.

Financer son contrat d’assurance obsèques : 3 types de cotisations possibles 

Le contrat assurance obsèques peut être financé selon 3 modes de cotisations, appelées également primes. 

  • La prime unique : il s’agit d’un seul et unique versement correspondant au montant total des primes, effectué lors de la souscription du contrat.
  •  La prime temporaire : ces cotisations sont versées régulièrement (tous les mois, tous les trimestres ou tous les ans), et ce tout au long de la période définie dans le contrat d’assurance obsèques.
  • La prime viagère : les cotisations sont également versées de manière mensuelle, trimestrielle ou annuelle, de la date d’adhésion jusqu’au décès du souscripteur. La rentabilité de cette modalité comporte par conséquent un risque : si le capital décès garanti est atteint, mais que l’assuré est toujours en vie, celui-ci continuera à verser des cotisations, mais à fonds perdu. La prime viagère se révèle donc généralement peu intéressante si vous êtes jeune au moment de la souscription. 

Vous hésitez entre ces 3 options ? Votre assureur saura vous aider et vous conseiller la modalité la plus adaptée à votre âge et à votre situation.  

À quel âge souscrire une assurance obsèques ? 

Il n’y a en réalité pas d’âge idéal pour souscrire un contrat d’assurance obsèques : chacun est libre d’adhérer à ce produit de prévoyance au moment où il en ressent le besoin.  

Le contrat obsèques reste une garantie flexible bien qu’en général, les organismes d’assurance définissent un âge minimal et maximal (80 ans dans la majorité des cas) de souscription. Sachez que vous n’êtes pas tenu de remplir un questionnaire médical, et ce, quel que soit votre âge. 

En fonction de votre âge au moment de la souscription, l’un ou l’autre type de cotisations peut se révéler plus intéressant. Un point à étudier avec l’organisme assureur afin d’établir différents devis et trouver l’option qui vous conviendra le mieux. 

Modifier son contrat obsèques 

La garantie obsèques n’est pas figée dans le marbre, et c’est une bonne nouvelle. Parce que les besoins et les envies peuvent évoluer au fil des années, l’assurance obsèques doit, légalement, vous offrir une certaine flexibilité. 

Vous pouvez ainsi et à tout moment demander la modification de certaines clauses du contrat : changement de bénéficiaire (avec l’accord du premier bénéficiaire s’il est bénéficiaire acceptant), type de sépulture, prestations funéraires... Selon la situation, ces modifications peuvent néanmoins entraîner des frais de gestion administrative. 

Prévoyance : aller plus loin avec l’assurance décès 

Tout comme la garantie obsèques, l’assurance décès est un contrat de prévoyance. 

La garantie décès vous couvre toutefois sur un spectre plus large : le capital versé au bénéficiaire permet non seulement de financer les funérailles, mais plus généralement de faire face aux différents frais occasionnés par la disparition. Le capital peut, par exemple, aider à absorber le coût des droits de succession, ou tout simplement offrir à la famille les moyens de subvenir à ses besoins du quotidien.