• Publié le 1/13/2021
  • 3min

Guide Prévoyance

Une assurance prévoyance permet de se prémunir face aux coups durs et aux risques du quotidien. En cas d’accident, d’invalidité ou de décès, un capital financier ou une rente est versé à l’assuré ou à ses proches afin de compenser la perte brutale des revenus.

Qu’est-ce qu’une assurance prévoyance ?

Une assurance prévoyance est un moyen de vous protéger, vous et votre famille, face aux aléas de la vie, par définition imprévisibles. Elle vous apporte la garantie d’un soutien financier si un événement plus ou moins grave survenait (accident, hospitalisation prolongée, invalidité, décès…).

Elle concerne les risques liés à la personne, et non aux biens.

Quelles sont les principales caractéristiques d’une assurance prévoyance ?

  • Comme tout autre produit d’assurance, elle s’envisage sur plusieurs années.

  • L’assuré, tout au long de sa période de contrat, verse des cotisations ou primes (souvent de manière mensuelle, mais la périodicité peut varier selon les termes du contrat).

  • Les garanties visent à compenser la perte de revenus occasionnée : elles peuvent prévoir le maintien partiel ou total des revenus, le versement d’un capital ou d’une rente à l’assuré ou aux bénéficiaires qu’il aura désignés (conjoint, enfants, autre proche…).

  • L’assurance prévoyance complète les éventuelles dispositions prévues par le régime général de la Sécurité sociale.

Un contrat de prévoyance peut ainsi prendre les formes d’une assurance décès, d’une assurance obsèques, d’une assurance des accidents de la vie, d’une assurance dépendance et perte d’autonomie ou d’une assurance hospitalisation.

L’assurance décès

En cas de décès de l’assuré, l’assurance décès permet le versement d’un capital à un membre de la famille — ou tout autre bénéficiaire désigné dans le contrat.

L’assurance prévoit ainsi le versement d’un capital ou d’une rente aux bénéficiaires, afin de leur permettre de faire face à la perte soudaine de revenus ou  de leur apporter  un soutien financier. Elle couvre généralement aussi l’assuré en cas d’invalidité absolue et définitive (IAD).

Une assurance décès peut être souscrite sur la « vie entière » ou de manière temporaire, par exemple pour protéger sa famille pendant l’achat d’un bien immobilier avec crédit ou les études des enfants (le contrat peut alors prévoir une « rente éducation » servant à financer leur scolarité jusqu’à l’obtention de leur diplôme du supérieur).

C’est aussi une assurance prévoyance avantageuse sur le plan fiscal : contrairement à une succession, le capital versé aux ayants droit n’est pas imposé, sauf dans des cas très précis.

L’assurance obsèques

L’assurance obsèques est un contrat de prévoyance plus spécifique : elle permet de prévoir le versement d’un capital à la personne qui a financé les obsèques ou l’entreprise de pompes funèbres à hauteur des frais engagés. Le solde éventuel est versé aux bénéficiaires désignés. L’assurance obsèques permet ainsi de couvrir tout ou partie  des frais liés aux funérailles.

Les proches du défunt sont ainsi libérés de tout ou partie de la charge financière des obsèques. Il est à noter que le montant du capital est susceptible d’être insuffisant pour couvrir les frais d’obsèques.

Tout comme l’assurance décès, l’assurance obsèques peut venir en complément du « capital décès » qui peut être versé par la Sécurité sociale. D’un montant forfaitaire de 3472 euros pour les salariés décédés en 2020, celui-ci se révèle souvent insuffisant pour protéger financièrement votre famille.

L’assurance des accidents de la vie courante

Une chute dans l’escalier, une blessure dans le cadre d’une activité sportive, un accident en bricolant ou en jardinant, une agression… Des événements de « tous les jours » souvent bénins, mais parfois plus graves, et pour lesquels votre assurance de responsabilité civile ne vous couvre pas.

L’assurance des accidents de la vie permet de vous prémunir financièrement contre ces risques du quotidien. Elle prévoit une indemnisation au-delà d’un certain seuil d’invalidité, et dans la plupart des cas, des prestations d’assistance pour vous accompagner dans la période de convalescence (aide à domicile, garde des animaux, conduite des enfants à l’école…). 

L’assurance dépendance et perte d’autonomie

Qu’elle soit liée au vieillissement, à la maladie ou à un accident, la perte d’autonomie provoque un état de dépendance qui complique la vie au quotidien. Les gestes élémentaires comme faire sa toilette, s’habiller, s’alimenter ou se déplacer deviennent alors difficilement praticables sans une aide extérieure. La perte d’autonomie, temporaire ou totale, représente un coût financier majeur, rarement couvert en totalité par les aides de l’État.

En cas de dépendance avérée, la souscription d’une assurance dépendance et perte d’autonomie peut vous donner accès au versement d’un capital ou d’une rente, mais aussi de prestations destinées à améliorer votre qualité de vie au quotidien (équipement spécifique perte d’autonomie, services à la personne…).

 Dès les premiers signes de perte d’autonomie, les personnes âgées peuvent réaliser un bilan gérontologique, afin d’évaluer leur état de santé et trouver d’éventuelles solutions d’accompagnement dans les tâches quotidiennes.

L’assurance hospitalisation

L’assurance hospitalisation peut vous offrir une solide prise en charge des frais liés à une hospitalisation.

À la différence d’une mutuelle classique, elle ne couvre vos dépenses que lors d’un séjour à l’hôpital. Elle vous permet donc de choisir finement vos garanties dans ce cadre : forfait journalier, dépassement d’honoraires, frais de confort (chambre individuelle, télévision…) et de supprimer totalement ou réduire fortement le reste à charge.

Selon le contrat souscrit, la garantie hospitalisation peut également prévoir la prise en charge de services d’assistance et des frais annexes : transferts de taxi pour les allers-retours à l’hôpital ou la clinique, aide-ménagère à domicile, garde d’enfants, etc.

Elle peut prévoir des services durant votre période d’hospitalisation, mais aussi le temps de la convalescence.