• Publié le 12/22/2020
  • 4min

Prix d’une mutuelle étudiante : les solutions pour ne pas payer cher

 Qui dit étudiant, dit souvent budget serré ! Mais parmi tous vos postes de dépense, la santé ne doit pas être pour autant négligée. D’autant que de nombreuses offres permettent d’accéder à une mutuelle étudiante adaptée, à prix réduit.

Prix d’une mutuelle étudiante : faut-il pour autant s’en passer ? 

Depuis septembre 2019, les étudiants sont affiliés directement au régime général de la Sécurité sociale, sans avoir besoin d’adhérer aux mutuelles étudiantes jusqu’alors obligatoires. Une réforme visant à augmenter le pouvoir d’achat des étudiants, en leur évitant d’avoir à supporter le poids budgétaire des anciennes cotisations de mutuelle étudiante.  

Leur affiliation se fait dès lors automatiquement lors de leur inscription à l’université.  Les étudiants sont rattachés à la Caisse Primaire d’Assurance Maladie (CPAM) de leur lieu de résidence , qui assure ensuite la prise en charge de leurs dépenses de santé. 

Cette inscription à la Sécurité sociale donne droit au remboursement des frais médicaux sur la même base que les autres assurés sociaux. La totalité des frais de santé est donc très rarement couverte : le reste à charge, variable selon les soins et d’en moyenne 30 % des dépenses engagées (hors dépassements d’honoraires), doit être payé par l’assuré s’il ne dispose pas d’une complémentaire santé. Il reste donc fortement recommandé d’être couvert par une mutuelle étudiante, même si elle n’est plus obligatoire ! Car malgré son prix, elle permet en effet de se soigner, et au final de payer moins cher les soins nécessaires.  

Comment faire baisser le prix de sa mutuelle étudiante et souscrire un contrat pas cher ?

Si les anciens organismes historiques de mutuelle étudiante n’assurent donc plus l’affiliation à la Sécurité sociale, ils continuent toutefois à proposer des contrats complémentaires santé. Mais ils ne disposent plus de monopole en la matière. Les étudiants peuvent plus librement choisir leur mutuelle santé auprès de l’assureur de leur choix.  

Les étudiants bénéficient de formules compétitives, adaptées à leurs besoins et à leur budget, chez la plupart des assureurs, en agence comme en ligne. Les contrats de mutuelle étudiante sont généralement moins chers que la moyenne, dans la mesure où ils s’adressent à des assurés très souvent jeunes et ayant moins de besoins de santé que des assurés plus âgés.  

Mais des solutions existent pour optimiser encore davantage le prix d’une mutuelle étudiante et la payer le moins cher possible. Par exemple en choisissant un contrat de base garantissant au moins :

  • la prise en charge des consultations des médecins généralistes et des médecins spécialistes (dentiste, gynécologue, ophtalmologue…) à hauteur de 100 % du tarif de la Sécurité sociale. Si vous ne consultez que des médecins de secteur 1, qui ne pratiquent pas de dépassements d’honoraires, vos dépenses seront alors intégralement couvertes ;

  • la prise en charge de vos frais d’hospitalisation ;

  • la prise en charge de vos médicaments délivrés sur prescription.  

Pour le reste, à vous de faire l’état des lieux et de déterminer les garanties qui vous seront utiles ! 

Autre détail à avoir à l’œil : le tiers-payant, qui doit être prévu dans votre contrat de mutuelle étudiante. Autrement, vous devrez avancer vos frais médicaux en attendant d’être remboursé. Ce qui peut parfois lourdement grever un budget… 

Bon à savoir :

Les étudiants de moins de 25 ans peuvent bénéficier de la Complémentaire Santé Solidaire (anciennement CMU-C) s’ils sont indépendants de leurs parents (logement différent et absence d’aide financière).  

Rester rattaché à la mutuelle santé des parents : un moyen pas cher pour les étudiants ?

Jusqu’à 18 ans, vous êtes automatiquement considéré comme ayant droit de vos parents. Au-delà, vous bénéficiez ensuite de votre propre affiliation à la Sécurité sociale, mais cela ne vous oblige pas pour autant à changer votre couverture mutuelle : vous pouvez tout à fait rester rattaché au contrat de complémentaire santé de vos parents si celui-ci prévoit cette possibilité. La plupart du temps, les mutuelles l’accordent si les enfants majeurs sont toujours à la charge de leurs parents et en poursuite d’études. Cette solution est économiquement avantageuse pour les familles nombreuses, et pratique notamment si vos parents vous aident financièrement.  

Cependant, pour plus d’indépendance et pouvoir choisir les garanties qui correspondent à votre nouveau mode de vie, souscrire une mutuelle étudiante individuelle en optant pour un contrat au prix pas cher peut s’avérer judicieux.