• Publié le 12/10/2020
  • 3min

Comment choisir une mutuelle chômeur ?

Suite à la perte de votre emploi, vous vous interrogez sur votre protection en matière de dépenses de santé ? Sachez que vous pouvez conserver quelque temps votre complémentaire d’entreprise si vous en bénéficiiez, pour ensuite choisir une mutuelle individuelle suffisamment adaptée à votre nouvelle situation.

Mutuelle chômeur : une couverture qui complète les remboursements de la Sécurité sociale

Le fait de vous retrouver au chômage ne vous prive pas de la prise en charge partielle de vos dépenses de santé par l’Assurance Maladie. 

  • Si vous êtes chômeur indemnisé par Pôle Emploi : vous continuez à bénéficier des droits antérieurs de votre régime d’Assurance maladie, concernant les prestations en nature (consultation médicale, médicaments…) et les prestations en espèces (indemnités journalières en cas de maladie, congé maternité et paternité…). Et ce, tout au long de votre période d’indemnisation.  

  • Si vous n’êtes pas, ou plus, chômeur indemnisé : vous avez tout de même droit au remboursement de vos prestations de santé en nature sans limitation de durée (et de vos droits antérieurs aux prestations en espèces pendant 12 mois maximum).  

Mutuelle chômeur : le cas de la portabilité de la mutuelle d’entreprise 

Vous étiez précédemment affilié à une mutuelle d’entreprise obligatoire ? Vous pouvez alors prétendre à la portabilité de votre contrat à condition de ne pas avoir été licencié pour faute lourde et d’être indemnisé par Pôle Emploi. Le principe ? Vos garanties santé sont maintenues pendant un délai de 12 mois maximum, et sans aucune participation financière de votre part.. 

Concrètement, et tant que vous êtes indemnisé par Pôle Emploi, vous continuez à bénéficier des garanties de votre mutuelle d’entreprise pendant une durée équivalente à celle de votre ancienneté chez votre précédent employeur, sans pouvoir excéder 12 mois.  

> Exemple : si votre contrat de travail a duré 5 mois, vous conserverez votre mutuelle obligatoire pendant 5 mois. Si vous avez travaillé pendant 14 mois, la portabilité de votre mutuelle prendra fin au bout de 12 mois (à moins que vous ayez retrouvé un travail entre temps, évidemment). D'où l’importance de souscrire une mutuelle chômeur rapidement pour rester couvert sans interruption ! 

Les critères pour choisir sa mutuelle chômeur 

Si vous êtes toujours au chômage à l’issue de la période de portabilité de la mutuelle obligatoire, ou si vous n’avez pas pu en bénéficier, vous devez donc vous lancer à la recherche d’une mutuelle santé individuelle adaptée à votre statut de chômeur, et à votre éventuelle perte de revenus.
Vous devez donc bien sélectionner les garanties santé nécessaires et leurs niveaux de remboursement en fonction de vos besoins et de votre état de santé. Idéalement, une mutuelle chômeur devra couvrir l’intégralité du ticket modérateur, c’est-à-dire la différence entre le taux de remboursement de la Sécurité sociale (SS) et le coût réel des soins de santé pour : 

  • Les consultations de médecine générale et de médecine spécialiste ;

  • L’achat de médicaments ;

  • Les soins dentaires, les soins optiques et éventuellement les soins auditifs si vous en relevez.

  • L’hospitalisation. 

Bon à savoir : l’accès à l’optique, aux prothèses dentaires et aux prothèses auditives est facilité depuis la mise en œuvre de la réforme du 100 % santé, appelée aussi zéro reste à charge. À certaines conditions, ces équipements peuvent être entièrement pris en charge conjointement par la Sécurité sociale et la mutuelle de chaque assuré. 

Le tarif d’une mutuelle chômeur dépend des garanties souscrites et des taux de remboursement de chacune. Si vous ne portez pas de lunettes, par exemple, il est judicieux de ne pas souscrire cette garantie, ou d’en baisser au maximum le niveau de remboursement. En revanche, si vous êtes amené à consulter souvent des médecins pratiquant des dépassements d’honoraires, vous avez tout intérêt à souscrire une mutuelle chômeur qui les prenne en charge : votre cotisation sera plus élevée, mais au final le calcul coût-avantage de cette option pourra être plus avantageux pour votre budget.

Quelles aides pour une mutuelle chômeur ? 

L’aide pour la complémentaire santé (ACS), qui proposait un coup de pouce financier pour le paiement des cotisations, a disparu en 2019. Elle a été remplacée par la complémentaire santé solidaire (CSS). Selon votre âge et le montant de vos ressources, vous n’aurez rien à débourser pour bénéficier d’une mutuelle chômeur, ou devrez y contribuer financièrement à hauteur maximum de 1 €/jour.