• Publié le 7/3/2020
  • 3min

10 conseils simples pour éviter les accidents automobiles

Voici une liste de recommandations toutes simples à mettre entre toutes les mains ! Certains conseils paraissent évidents mais pourraient éviter la majorité des accidents constatés au quotidien par les assureurs, s’ils étaient effectivement suivis.

1. Pas d’alcool au volant.

2. Pas de comportement à risque (et puni par la Loi) lorsque l’on conduit : décrocher son téléphone, lire, manger, boire ou fumer au volant.

3. Entretenez régulièrement votre véhicule. Respectez les recommandations d’entretien du constructeur et accordez une attention toute particulière à l’état des pneus de votre véhicule (usure, gonflage…)

4. Ne rentrez pas dans le cercle vicieux de l’agressivité au volant. C’est parfois difficile mais il vaut toujours mieux ignorer l’agressivité des autres conducteurs et s’abstenir de toute surenchère, quelles que soient les circonstances. En cas d’abus manifeste, vous pouvez toujours prévenir la police.

5. Respectez les distances minimales de sécurité, notamment sur autoroute, en utilisant les marquages au sol spécifiquement prévus à cet effet sur la droite de la route.

6. Efforcez-vous de maintenir une vitesse constante, sans ralentissements ou accélérations permanents. Ceci vous permettra au passage de réduire votre consommation de carburant.

7. Vérifiez vos rétroviseurs avant de prendre la route et gardez-les à l’œil en permanence.

8. Si vous en avez la possibilité, prenez des cours de conduite auprès des centres de formation spécialisés, parfois proposés par votre assureur. Vous serez étonné de découvrir les nombreuses astuces permettant de conduire mieux au quotidien et d’adopter les bons réflexes en cas de comportement inattendu des autres automobilistes.

9. Soyez extrêmement attentifs aux intersections de routes. Les carrefours sont à l’origine d’innombrables accidents au quotidien. À leur approche, regardez à gauche puis à droite, puis à nouveau à votre gauche avant de vous engager.

10. Renseignez-vous systématiquement sur les conditions de circulation et veillez à la bonne visibilité de votre véhicule pour les autres conducteurs. Allumez systématiquement vos feux à la tombée du jour et en cas de précipitations. Faites vous expliquer les rudiments du « comportement de votre véhicule » en circulation afin de vous permettre par exemple d’en reprendre le contrôle en cas de dérapage.

Les bons réflexes en cas de panne ou d’accident

Vous avez crevé un pneu : essayez de vous rendre à faible vitesse jusqu’à un endroit sécurisé. En bord de route, indiquez votre présence grâce à votre triangle de signalisation, activez les warnings et enfilez votre gilet réfléchissant. Puis deux options : montez votre roue de secours, ou utilisez une bombe anti-crevaison. Il en existe même qui permettent de réparer définitivement la crevaison.

Vous avez eu un accident : dans la mesure du possible, éloignez votre véhicule des voies de circulation. Là aussi, le triptyque warning - gilet jaune - triangle est indispensable. Mettez les passagers indemnes en sécurité à l’extérieur du véhicule. S’il y a des blessés, il est recommandé de ne pas les déplacer sauf en cas de réel danger. Appelez le 112 (numéro de secours européen), le 15 (Samu) ou le 17 (police ou gendarmerie)

Vous êtes témoin d’un accident : Ne pas porter assistance à personne en danger peut être sanctionné d’une peine de 5 ans d’emprisonnement et d’une amende pouvant aller jusqu’à 75 000 €, selon l’article 223-6 du Code pénal. Vous devez aussi en tant que témoin porter votre gilet de sécurité. Placez-vous placer en amont de l’accident pour prévenir les autres automobilistes. En tant que témoin, donnez vos coordonnées à la gendarmerie et expliquer ce que vous avez vu, rassurer et réconforter au mieux les victimes.

Les déclarations en cas d’accident impliquant plusieurs voitures : Si un accident implique plusieurs voitures, prenez toutes les informations du responsable et des témoins. En cas de mésentente, c’est à la police ou à la gendarmerie de faire le procès-verbal. Si vous n’êtes pas hospitalisé, vous avez 5 jours pour envoyer votre déclaration à votre assureur en recommandé. Dans ce cas, vous pouvez demander un certificat médical à votre médecin, à joindre à votre déclaration.

Mais aussi… 3 éléments à vérifier avant de prendre la route

La ceinture de sécurité : chaque siège voiture doit être équipé d’une ceinture de sécurité et être occupé par une seule et unique personne (article R412-1 du Code de la route). Chaque adulte doit donc disposer d’une place équipée de ceinture et chaque enfant doit être installé sur une place dotée de dispositif de retenue.

Le dispositif de retenue pour les enfants de moins de 10 ans : les dispositifs de retenue homologués doivent être adaptés à la morphologie de l’enfant (lit-nacelle, siège enfant, rehausseur). Ils ne peuvent être installés que sur des sièges équipés de ceinture de sécurité.

Le kit de sécurité : tout conducteur doit être équipé d’un kit de sécurité complet qui comporte un gilet rétro-réfléchissant et un triangle de présignalisation aux normes CE. Le gilet doit être situé à proximité du conducteur afin qu’il puisse, en cas d’arrêt d’urgence, le mettre avant de sortir du véhicule. Quant au triangle, il doit être positionné à 30 m à l’arrière de la voiture. Il est fortement conseillé d’allumer les feux de détresse.

D’autres éléments ne sont pas obligatoires, mais peuvent s’avérer bien utiles. Une bombe anti-crevaison permet de rejoindre le garage ou la station-service les plus proches sans avoir à démonter le pneumatique endommagé. En cas d’accident, un extincteur servira à circonscrire un début d’incendie, tandis qu’un marteau brise-vitre vous aidera à sortir facilement de l’habitacle. Un modèle avec lame de rasoir permet de couper la ceinture de sécurité. Enfin, une lampe de poche peut aider, par exemple, à prévenir les automobilistes en cas d’immobilisation dans un virage.

La somnolence au volant, un danger sous-estimé

Le nombre de morts ayant pour cause la somnolence se chiffre autour de 800 morts par an, soit environ 25 % des décès mortels sur autoroute selon l’association 40 millions d’automobilistes.

Dans certains pays, des glissières centrales ont été mises en place afin de permettre plus de sécurité, notamment sur les routes nationales ou départementales. Le marquage au sol, qui provoque un avertissement sonore s’avère également être une autre solution, plus ou moins efficace.

Certaines marques d’automobiles proposent aussi des options permettant d’alerter en cas d’endormissement.

La solution la plus efficace reste de ne pas prendre le volant en étant fatigué, et si besoin, de faire des pauses régulières. Les risques d’accident sont divisés par 8 lorsque l’on conduit sans manque de sommeil. Soyez prudent !

FOCUS April: L’ASSURANCE AUTO QUI VOUS ASSURE APRÈS UN SINISTRE

April a conçu une assurance auto dédiée aux conducteurs résiliés ou malussés. Outre la garantie des dommages corporels, cette formule inclut la défense de votre permis à points et une assistance 0 km en cas d’accident. Et ce, même dans sa version Mini !

Demandez à être rappelé par un conseiller expert April.