• Publié le 2/22/2019
  • 4min

Malus auto : quelles conséquences quand on détient plusieurs véhicules ?

Pour favoriser la sécurité sur les routes, le législateur a établi le système du bonus-malus automobile qui pénalise les comportements dangereux : un malus est appliqué au conducteur responsable d’un sinistre, qui voit ainsi sa prime d’assurance augmenter. Selon les chiffres de l’Insee, 28% des Français possèdent plus de 2 voitures et 5% en détiennent au moins 3. Quel est l’impact, sur l’assurance auto et le profil de ces multipropriétaires, d’un accident entraînant une aggravation du malus ?

Accident responsable et malus : tous mes véhicules sont-ils concernés ?

Le Code des assurances établit le principe d’un coefficient de réduction-majoration de l’assurance automobile autrement appelé bonus-malus. Après une année sans sinistre, ce système récompense les automobilistes en réduisant le tarif de leur assurance. Il procède, en revanche, à une augmentation de leur prime en cas de sinistre responsable. Vols, incendies, bris de glace… : à l’exception de ces situations, tout autre incident ou accident entraîne une majoration de 25 % de l’assurance auto du véhicule concerné.

Lorsque l’assuré est un particulier, c’est son véhicule qui fait l’objet du contrat et non son détenteur. Conformément à ce principe, chaque véhicule en circulation possède son propre contrat d’assurance auquel est attaché un coefficient de bonus-malus individuel. Propriétaire de plusieurs véhicules assurés à votre nom, seule la voiture impliquée par un sinistre voit sa prime d’assurance augmenter ; les contrats de vos autres véhicules, s’ils ne sont pas impliqués dans un accident au cours de l’année écoulée, bénéficient d’une baisse de 5 % de leur cotisation.

Achat d’un second véhicule : quel coefficient de bonus-malus ?

Assuré avec malus pour une première voiture en circulation, qu’advient-il lorsque vous achetez un véhicule supplémentaire ? La législation en vigueur prévoit que le «coefficient de réduction-majoration acquis au titre du véhicule désigné au contrat est automatiquement transféré en cas de remplacement de ce véhicule ou en cas d’acquisition d’un ou plusieurs véhicules supplémentaires».

Autrement dit, votre assureur transfère votre coefficient, ou la moyenne de vos coefficients existants, au contrat souscrit pour votre nouveau véhicule. Ensuite, les coefficients de chacun de vos contrats évoluent séparément.

Le système de flotte de véhicules et le malus

Les particuliers peuvent désormais bénéficier d’une assurance multi-véhicules. Auparavant, ce type de contrat était uniquement réservé aux entreprises. Contrairement aux assurances traditionnelles, ces contrats également appelés « assurances flotte » ne sont pas soumis au principe du bonus-malus. Ce sont les profils des conducteurs concernés qui sont pris en compte pour le calcul du montant de la prime annuelle.

Avant de souscrire une assurance flotte, avantageuse d’un point de vue économique et parfois plus simple à gérer, il convient de garder à l’esprit qu’un conducteur bénéficiant de ce type de contrat ne pourra se prévaloir du bénéfice d’une ou plusieurs années de conduite sans sinistre, lorsqu’il voudra ensuite souscrire un contrat classique. Ce type de contrat n’étant pas soumis au bonus-malus, il se verra appliquer un tarif de départ identique à celui d’un conducteur novice sans historique de conduite.

April, L’ASSURANCE EN PLUS FACILE : DES FORMULES ADAPTÉES AUX CONDUCTEURS MALUSSÉS

Les conducteurs avec malus retrouvent avec l’assurance auto risques aggravés une couverture efficace. Sa formule déclinable et ses formules Mini, Medium ou Maxi, vous permettent de bénéficier d’une assurance correspondant à vos besoins.

Malussé avec un taux élevé de majoration à la suite de plusieurs sinistres responsables, les différentes options de l’assurance auto risques aggravés vous fournissent une couverture couvrant entre autres la garantie conducteur, le bris de glace ou le vol.

Demandez en 3 clics votre devis gratuit.