• Publié le 7/7/2020
  • 5min

Salarié, retraité, travailleur indépendant : à chaque profil, sa mutuelle santé

En augmentation constante, le reste à charge en matière de santé (c’est-à-dire la somme qu’il vous reste à payer déduction faite des remboursements Sécurité sociale et mutuelle) pèse lourd dans le budget des Français. Les indépendants et les retraités sont les plus impactés. Mais même les salariés ne sont pas à l’abri d’une mutuelle d’entreprise peu ou mal adaptée à leurs besoins… Quels sont les critères à prendre en compte pour choisir la « meilleure » mutuelle, celle qui vous remboursera au mieux ? On fait le point.

Comment choisir une mutuelle santé en fonction de votre profil ?

Ticket modérateur, dépassement d’honoraires ou encore soins non remboursés par la Sécurité sociale… Malgré un système de protection sociale protecteur, la santé pèse sur le budget des Français (1)...

  • 558 € : c’est le montant moyen du reste à charge par Français en 2019 (958 € pour les plus de 65 ans) ;

  • + 25 € : c’est l’augmentation du reste à charge par rapport à 2018 (+113 € pour les plus de 65 ans) ;

  • 56 % : c’est la proportion d’assurés ayant renoncé ou retardé une dépense de santé.

La solution : trouver une mutuelle santé à la fois adaptée à ses besoins et à ses capacités !

Salariés : une surcomplémentaire santé est-elle nécessaire ?

La mutuelle d’entreprise dont bénéficient obligatoirement les salariés n’est pas toujours suffisamment adaptée aux besoins particuliers de chacun. C’est d’ailleurs pourquoi 2,37 millions de personnes souscrivent une « surcomplémentaire santé » afin de compléter leurs niveaux de garanties (2). Parmi eux :

  • 43 % souscrivent des options ou renforts dans le cadre de leur mutuelle collective ;

  • 17 % souscrivent une mutuelle supplémentaire à titre individuel (soit parce que leur contrat de groupe n’en propose pas, soit parce que les renforts proposés sont inadaptés ou trop chers).

Avoir deux mutuelles santé, c’est en effet possible ! Il n’y a aucune restriction en la matière. Vous pouvez souscrire deux contrats chez deux assureurs différents, pour être certain d’être suffisamment couvert sur vos postes de dépenses prioritaires. Vous bénéficiez alors d’un double remboursement (dans la limite des dépenses réelles engagées, évidemment).

Retraités : est-il judicieux de changer de mutuelle santé ?

Votre passage à la retraite est imminent ? En tant que salarié, vous avez alors la possibilité de demander le maintien à titre individuel des garanties de votre mutuelle d’entreprise.

Mais attention, car le prix de votre cotisation risque d’augmenter ! Non seulement l’intégralité de la cotisation sera désormais à votre charge, mais votre assureur sera en droit de majorer son montant de 25 % dès la 2ème année, de 50 % la 3ème année, et de vous imposer un tarif complètement libre les années suivantes.

Changer de contrat, voire d’assureur, peut alors représenter une réelle opportunité :

  • trouver une offre plus adaptée à votre budget ;

  • souscrire des garanties en phase avec vos besoins et votre avancée en âge.

› Bon à savoir : vous avez entendu parler de la réforme 100 % Santé, qui vous permettra d’accéder sans aucun reste à charge à certains soins et produits d’optique, d’audioprothèses et de prothèses dentaires ? Attention toutefois à ne pas vous méprendre : la mutuelle reste indispensable car son remboursement est aussi pris en compte dans le calcul du reste à charge zéro.

Travailleurs indépendants : quelle mutuelle choisir pour optimiser votre contrat ?

Artisan, commerçant, profession libérale ou autre dirigeant d’entreprise… Pour vous, mutuelle santé doit rimer avec 3 priorités :

  • Être bien protégés, vous et vos proches ;

  • Ne pas perdre de temps en procédures et démarches, pour vous consacrer à votre activité ;

  • Optimiser fiscalement vos dépenses.

  • Alors ne négligez pas les facilités offertes par chaque contrat : il peut s’agir d’un accès à distance, d’applications digitales et de conseillers dédiés et accessibles. Mais également d’une souscription sans questionnaire de santé, d’un remboursement dès la signature du contrat. Ou encore, de l’absence d’avance de frais dans un réseau de professionnels de santé affiliés à votre mutuelle…

Attention aussi à la conformité de votre contrat. Vous pouvez déduire tout ou partie de vos cotisations santé de votre bénéfice imposable, en vertu de la loi Madelin. Mais pour cela, attention : votre contrat doit respecter le cahier des charges du contrat dit « responsable » (des garanties minimales mais aussi certains plafonds de prise en charge). À défaut, vous ne pourrez pas prétendre à la déductibilité.

(1) Source : Sondage Opinion Way – Sofinscope juin 2019
(2) Source : La complémentaire santé, DREES édition 2019

April, L’ASSURANCE EN PLUS FACILE : choisissez une complémentaire santé adaptée à votre profil

Que vous soyez salarié, travailleur indépendant ou retraité, pour une couverture de vos frais la plus efficace possible, faites confiance aux différents contrats de complémentaire santé APRIL.

Demandez-nous un devis !