• Publié le 10/24/2016
  • 3min

Arrêt maladie et prêt immobilier

Quelles sont les conséquences de l’arrêt maladie sur votre prêt immobilier ? Les problèmes de santé sont considérés par les banques comme autant de risques à couvrir. C’est la raison pour laquelle les assurances de prêt doivent intégrer des garanties liées au décès, à l’incapacité de travailler ou à l’invalidité. Mais concrètement, que se passe-t-il en cas d’arrêt maladie de l’emprunteur ?

Le remboursement du prêt immobilier en cas d’arrêt maladie

Quand il dépasse quelques jours, l’arrêt maladie peut avoir de lourdes conséquences sur les revenus d’un emprunteur. C’est justement à ce moment-là que l'assurance de prêt peut prendre en charge les, en fonction des garanties souscrites par l’assuré et mentionnées au contrat.

Bien choisir les garanties qui concernent la santé n’est pas anodin, car en l’absence de couverture suffisante, la loi autorise la banque à saisir le bien immobilier de l’emprunteur si celui-ci ne peut plus assurer ses remboursements.

Arrêt de travail et prêt immobilier : les différents cas de figure

L’arrêt maladie peut être couvert par différentes garanties, souvent désignées par des abréviations :

  • L’ITT (Incapacité temporaire totale) : elle fait suite à un accident ou à une maladie et empêche provisoirement l’assuré d’exercer son métier ;

  • La PTIA (Perte totale et irréversible d’autonomie) : il s’agit de l’incapacité totale et définitive de se livrer à un travail ou à une activité procurant des ressources, et de la nécessité d’être assisté de façon permanente par une tierce personne pour accomplir tous les actes de la vie quotidienne (se laver, s’habiller, se déplacer, se nourrir) ;

  • L’IPT (Invalidité permanente totale de travail) : elle empêche toute activité professionnelle et correspond à plus de 66 % d’invalidité.

L’Incapacité Temporaire de Travail : attention à sa définition !

Rarement incluse d’office dans les offres d’assurance de prêt, la garantie ITT est une option à ne pas négliger en prêtant attention aux détails du contrat. Elle peut en effet porter :

  • soit sur l’impossibilité d’exercer « sa » profession ;

  • soit sur l’impossibilité d’exercer « toute » profession.

La nuance a toute son importance, car, dans le second cas, l’assureur peut refuser d’indemniser l’assuré en considérant qu’il peut, malgré ses problèmes de santé, exercer un autre métier que le sien !

Focus APRIL : Les garanties de l’assurance emprunteur APRIL en matière d’arrêt maladie

Les assurances de prêt April proposent systématiquement la garantie PTIA, qui porte sur la perte d’autonomie, ainsi que les garanties ITT et IPT en option.
Avec ces différentes garanties, chaque assuré est certain d’être parfaitement protégé en cas d’arrêt maladie, et ce quels que soient le motif et la durée de cette interruption.
Bon à savoir : chez April, l’option ITT porte sur l’impossibilité d’exercer sa profession (et non pas toute profession). Une définition bien plus couvrante ! D’autre part, l’irrévocabilité des garanties permet à l’assuré de rester couvert aux mêmes conditions, quelle que soit l’évolution de sa situation personnelle ou professionnelle.
Demandez vite votre devis en ligne pour comparer et faire le meilleur choix.