• Publié le 5/3/2021
  • 3min

Chirurgie ambulatoire : Tout savoir sur sa prise en charge

Le recours à la chirurgie ambulatoire est de plus en plus fréquent : elle présente de nombreux avantages pour les patients, les établissements hospitaliers et le système de santé. En quoi est-elle différente de la chirurgie classique ? Un remboursement de la l’Assurance Maladie est-il possible ? Quel est son coût ? Découvrez tout ce qu’il faut savoir sur la prise en charge de la chirurgie ambulatoire dans ce guide.

La chirurgie ambulatoire, c’est quoi ?

La « chirurgie ambulatoire » est définie comme une chirurgie programmée pour laquelle l’hospitalisation est de moins de 12 heures, sans hébergement de nuit. Elle comprend des actes chirurgicaux réalisés dans des conditions techniques qui nécessitent un bloc opératoire, une anesthésie adaptée et une surveillance post-opératoire en salle de réveil pour une sortie du patient le jour-même de son admission.

Ce type de prise en charge médicale permet de diminuer la présence du patient en milieu hospitalier et de retrouver plus rapidement son cadre de vie habituel. Du côté des hôpitaux, elle optimise l’organisation des ressources et réduit le coût de la Sécurité sociale, comme de l’établissement.

Quelles interventions chirurgicales peuvent être réalisées en ambulatoire ?

De nombreuses opérations chirurgicales peuvent être réalisées en ambulatoire, même les plus lourdes.

Les chirurgies ambulatoires les plus couramment pratiquées :

  • Cataracte,

  • Extraction dentaire,

  • Chirurgie des varices,

  • Arthroscopie du genou,

  • Opération des végétations et des amygdales.

À noter : L’acte chirurgical et l’anesthésie pratiqués sont identiques à ceux réalisés lors d’une hospitalisation à temps complet. C’est le patient qui est ambulatoire. Sa sortie le jour-même est possible grâce à une organisation structurée.

Qui peut bénéficier d’une chirurgie ambulatoire ?

Il existe quelques conditions pour bénéficier d’une chirurgie ambulatoire :

  • Posséder un téléphone et être apte à comprendre et appliquer les consignes de soin.

  • Avoir la possibilité d’être raccompagné au domicile le soir de l’intervention chirurgicale.

  • Ne pas être seul la première nuit qui suit l’anesthésie générale, sauf pour certains cas.

La chirurgie ambulatoire est-elle prise en charge par la Sécurité sociale ?

La chirurgie ambulatoire est en effet partiellement prise en charge par la Sécurité sociale, sous certaines conditions. Une bonne complémentaire santé est toutefois recommandée pour couvrir les dépenses qui ne sont pas remboursées.

Bon à savoir : La Sécurité sociale prend en charge la chirurgie ambulatoire à hauteur de 80%, sous réserve du choix d’un établissement conventionné.

Comment bénéficier d’un remboursement ?

Pour obtenir le remboursement de votre chirurgie ambulatoire, vous devez d’abord envoyer votre bon de sortie à votre caisse d’Assurance Maladie. Ce bon est remis par l'établissement de soin dans lequel vous avez bénéficié de l’acte chirurgical, lorsque vous quittez l’hôpital ou la clinique.

Quels frais restent à la charge du patient ?

Le montant du ticket modérateur, le forfait journalier hospitalier, les dépassements d’honoraires du médecin, les frais de transport et d’autres suppléments pour le confort personnel (chambre particulière, télévision…) restent à la charge du patient.

Le ticket modérateur

Il s’agit de la partie de vos dépenses de santé qui reste à votre charge après le remboursement de l’Assurance Maladie. Son pourcentage varie selon la nature du risque, l’acte chirurgical et le respect ou non du parcours de soin coordonné.

À noter : Une complémentaire santé peut prendre en charge tout ou partie du ticket modérateur. Ce dernier est désigné sous le terme « TM » dans les tableaux de garanties de votre contrat.

Le forfait ambulatoire

Certaines structures hospitalières peuvent facturer un supplément en contrepartie d’une collation ou d’une connexion Wi-Fi, aux patients hospitalisés en ambulatoire.

Quels frais sont pris en charge par la mutuelle ou la complémentaire santé ?

Votre complémentaire santé ou votre mutuelle peuvent prendre en charge vos dépenses dans les mêmes conditions que pour un acte chirurgical avec un séjour à l’hôpital.

Important : Consultez la garantie hospitalisation de votre contrat afin de savoir si un remboursement de tout ou partie des frais qui ne sont pas pris en charge par l’Assurance Maladie est possible. 

Le cas de la complémentaire santé solidaire

Selon vos revenus et sous certaines conditions, il est possible de déposer une demande auprès de votre caisse maladie pour bénéficier de la Complémentaire Santé Solidaire (CSS). Cette couverture santé supplémentaire est destinée aux personnes dont les revenus sont modestes et peut prendre en charge l’intégralité des frais d’hospitalisation, en dehors des prestations de confort.