• Publié le 3/5/2021
  • 3min

Tout savoir sur le remboursement des séances d’aromathérapie

L’aromathérapie n’est pas remboursée par la Sécurité sociale. Des solutions existent pour vous permettre néanmoins d’avoir recours à cette médecine douce en toute sérénité.

Quels remboursements pour les séances d’aromathérapie ?

L’aromathérapie est une discipline ancienne qui utilise le pouvoir des huiles essentielles pour apaiser les maux du corps et de l’esprit. C’est le chercheur français René-Maurice Gattefossé, en 1910, qui a mis au jour les multiples bienfaits des huiles essentielles et a donné naissance à l’aromathérapie. Elle constitue, aujourd’hui, une médecine alternative indiquée pour de nombreuses affections même si son efficacité scientifique peut faire débat. Comment sont remboursées les séances d’aromathérapie ? Voilà ce qu’il faut savoir avant de vous tourner vers un aromathérapeute.

Pourquoi consulter un aromathérapeute ?

Plusieurs indications peuvent vous conduire à consulter un aromathérapeute car les huiles essentielles sont diverses et agissent, chacune, sur une ou plusieurs zones corporelles ou encore certains états psychologiques. Les aromathérapeutes connaissent parfaitement les propriétés de chaque huile, leur mode d’administration ainsi que les éventuelles contre-indications.

Les motifs qui peuvent conduire à consulter un aromathérapeute sont nombreux :

  • La fatigue ;

  • L’insomnie ;

  • Le stress ;

  • Les infections virales ou bactériennes ;

  • Les problèmes de digestion ;

  • Les rhumatismes ;

  • Les allergies ;

  • Les inflammations.

Bon à savoir : L’aromathérapie se distingue de la phytothérapie            

Le phytothérapeute utilise le corps de la plante pour soigner ses patients tandis que, dans l’aromathérapie, il n’est fait usage que de l’huile extraite de la plante.

Quel est le déroulement d’une séance d’aromathérapie ?

Une séance d’aromathérapie dure entre 30 et 45 minutes selon les praticiens.

En début de séance, l’aromathérapeute identifie la demande à l’origine de la consultation.

Il se renseigne ensuite sur l’état de santé du patient afin d’éviter tout risque d’intoxication ou d’allergies aux huiles essentielles prescrites. À ce titre, il le questionne sur ses éventuelles pathologies, traitements en cours et antécédents médicaux personnels et familiaux.

Il peut être, le cas échéant, amené à demander la réalisation d’analyses complémentaires au patient.

À l’issue de la séance, l’aromathérapeute prescrit un traitement à base d’huiles essentielles pour apaiser ses maux.

Trois modes d’administration sont possibles en fonction de l’huile prescrite et du motif des soins :

  • Par voie interne (voir orale) ;

Elle doit alors être diluée selon le protocole indiqué par l’aromathérapeute(par exemple huile végétale, miel,ou encore mie de pain) car elle ne se dilue pas dans l’eau. Il existe également des préparations toutes faites sous forme de capsules.

  • Par voie externe  (voie trancutanée) ;

Dans ce cas, il s’agit d’appliquer l’huile sur le corps selon les strictes modalités indiquées par le praticien.

  • Par voie aérienne.

L’huile essentielle est alors diffusée dans l’air par l’intermédiaire d’un diffuseur, elle est inhalée par voie respiratoire pour agir sur les zones concernées par la prescription. Différents types de diffuseurs existent et l’aromathérapeute saura vous conseiller le dispositif le plus adapté.

Bon à savoir : Attention aux réactions liées aux huiles essentielles 

Certaines huiles essentielles peuvent être allergisantes, voire toxiques pour certaines personnes. Même si certaines d’entre elles sont accessibles librement en pharmacie, mieux vaut éviter de les utiliser sans la prescription d’un aromathérapeute.

Quel est le tarif d’une séance chez l’aromathérapeute ?

L’aromathérapeute est libre de fixer ses tarifs. En moyenne, il faut prévoir entre 25 et 35 euros pour une consultation d’aromathérapie. Les prix peuvent être légèrement plus élevés dans les grandes métropoles, autour de 40 à 45 euros.

Ce n’est pas tant le coût de la consultation qui est élevé, mais celui du traitement. La fourchette de prix est assez large, de 5 euros à 45 euros les 5 ml pour les plantes les plus rares ou dont l’extraction est complexe1.

La Sécurité sociale rembourse-t-elle l’aromathérapie ?

L’aromathérapie fait partie des pratiques de soins classées comme non conventionnelles par le ministère de la Santé et des solidarités2. Comme la plupart des médecines douces ou alternatives aux médecines conventionnelles, elle ne fait l’objet d’aucun remboursement par la Sécurité sociale.

Comment se faire rembourser une séance d’aromathérapie ?

Certaines mutuelles peuvent prendre en charge le coût des séances, dans le cadre, par exemple, d’un forfait de type « bien-être ». Elles peuvent rembourser, tout ou en partie, le coût des séances d’aromathérapie ainsi que celui des traitements prescrits. Il s’agit, bien souvent, d’un forfait de prise en charge annuel pour chacun des membres de la famille inscrit au contrat.

Le mieux est de se renseigner, au préalable, auprès de votre mutuelle pour connaître les frais qu’elle est à même de prendre en charge en la matière.

Si votre mutuelle prévoit le remboursement de l’aromathérapie, vous devrez adresser à votre mutuelle, selon les modalités prévues dans votre contrat :

  • Les factures des séances ;

  • Les factures d’achat des huiles essentielles accompagnées de la prescription réalisée par l’aromathérapeute.

Si vous souhaitez vous rendre chez un aromathérapeute, il peut être utile de comparer les offres de remboursement proposées par les mutuelles pour ce type de consultation. Cela vous permettra de réaliser de substantielles économies sur votre budget.