• Publié le 1/13/2021
  • 3min

Comparer sa mutuelle : sur quels critères ?

Envie d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs, en matière de mutuelle santé ? Bonne idée ! D'autant que si vous trouvez un contrat plus protecteur et au meilleur prix, vous pouvez facilement résilier votre précédent contrat. Mais pour faire bon usage des comparateurs mutuelle, encore faut-il savoir sur quels critères ils s’appuient.

Les critères pris en compte par un comparateur mutuelle santé 

Parmi les critères essentiels pour comparer sa mutuelle avec les autres offres du marché : les garanties choisies, leurs niveaux de remboursement respectifs, qui déterminent principalement leur prix. 

Comparer sa mutuelle en fonction de ses garanties

Les garanties d’une assurance santé désignent les types de dépenses qui pourront être couvertes par votre assureur. La majorité des offres basiques de mutuelle prévoient la prise en charge : 

Mais d’autres types de garanties peuvent aussi être couvertes, parfois sur option. Notamment :

  • La médecine douce, non remboursée par la Sécurité sociale : cure thermale, ostéopathie, consultations psychologiques…

  • Le forfait journalier hospitalier et les frais de confort associés, la chambre particulière, eux aussi non couverts par l’Assurance maladie ;

  • Les soins de prévention non obligatoires…

Évidemment, l’opportunité de souscrire telle ou telle garantie dépend de vos besoins, de vos habitudes et de votre mode de vie. À vous de faire le tri entre elles et d’évaluer dans quelle mesure leur souscription représente un réel avantage financier, au moment de comparer différentes mutuelles.

Les niveaux de remboursement : un critère indispensable pour comparer sa mutuelle 

Les niveaux de remboursement de mutuelle sont la plupart du temps exprimés sous 2 formes : 

  • En forfait en euros, par prestation ;

  • Plus généralement en pourcentage du tarif de base de la Sécurité sociale : 100 %, 150 %, 300 % voire plus.

Un niveau de prise en charge à 100 % signifie que la mutuelle complétera vos remboursements de la Sécurité sociale jusqu'à hauteur de 100 % de ses tarifs de base (hors 1 € de participation forfaitaire, qui reste toujours à la charge des assurés).

> Exemple : le tarif de base d’une consultation généraliste est de 25 €. La Sécurité sociale en rembourse 70 % soit 16,50 € (hors participation forfaitaire. Le remboursement d’une mutuelle à 100 % sera donc de 6,5  €. Seul 1 euro de participation forfaitaire reste à votre charge.

Les niveaux de prise en charge supérieurs à 100 % signifient que vous pourrez être davantage remboursé en cas de dépassement d’honoraires, c’est-à-dire si vos soins coûtent plus cher que le tarif de base de la Sécurité sociale.  

> Exemple : votre médecin généraliste pratique des dépassements d’honoraires. Si vous bénéficiez d’un niveau de prise en charge à 200 %, votre mutuelle pourra couvrir son coût jusqu'à hauteur de 2 fois le tarif de base de la Sécurité sociale, soit jusqu’à 50 €. Et jusqu’à 3 fois le tarif de base, soit jusqu’à 75 €, si votre mutuelle vous couvre à 300 %.

Évidemment, comparer finement des mutuelles suppose de vous baser sur des niveaux de garanties équivalents. Et optimiser le prix de votre mutuelle implique de choisir des niveaux de remboursement adaptés à vos besoins, si possible garantie par garantie.

Pour bien comparer, soyez aussi vigilant à l’éventuel délai d’attente des contrats proposés. Il s’agit de la période qui court entre le moment où vous souscrivez votre mutuelle et celui où vos garanties seront pleinement actives. Ce critère est lui aussi essentiel, particulièrement si vous avez besoin d’être couvert sans tarder.

Comparer sa mutuelle et changer de contrat

Après avoir comparé votre mutuelle, vous avez trouvé un contrat qui vous couvre mieux, à un meilleur prix ? Vous pouvez résilier votre assurance actuelle : 

  • à tout moment dès lors que votre contrat a plus d’un an ;

  • ou à sa date anniversaire s’il a moins d’un an, en respectant un délai de préavis de 2 mois.