• Publié le 05/10/2021
  • 3min

Le cancer : comment les frais de santé sont-ils pris en charge ?

Le cancer est une maladie nécessitant un suivi et un traitement généralement lourd et coûteux. Quelle part l’Assurance maladie peut-elle rembourser ? Et pourquoi est-il intéressant de posséder une mutuelle ? Mise au point.

Le cancer, qu’est-ce que c’est ?

Le cancer est un terme générique pour nommer un groupe de maladies pouvant toucher n’importe quelle partie de l’organisme. Ayant été longtemps incurables, de nombreux cancers peuvent dorénavant être guéris. L’OMS précise toutefois que le cancer représente la deuxième cause de décès dans le monde avec 10 millions de morts par an et qu’il est la première cause de mortalité en France.

Le cancer, ou tumeur maligne, est une maladie qui se caractérise par un dysfonctionnement de certaines cellules. Elles se multiplient excessivement de manière incontrôlée, localement dans un premier temps, puis, envahissent éventuellement des parties voisines de l’organisme avant de migrer vers d’autres organes. Dans ce cas, on parle de métastases, cause principale des décès en raison des dommages qu’elles causent.

Dépistage des cancers

Il est possible réaliser des examens de dépistage afin de détecter un cancer à un stade relativement précoce, avec une prise en charge rapide permettra de meilleurs résultats. Cela consiste en un ou plusieurs examens réguliers, selon la tranche d’âge et les prédispositions génétiques.

Il existe deux types de dépistage:

  • Le dépistage organisé, mis en place par les pouvoirs publics où vous êtes invité à effectuer une action de dépistage gratuitement selon votre tranche d’âge ou votre sexe. Par exemple, les femmes de 50 à 74 ans sont invitées à se faire dépister du cancer du sein tous les deux ans, étant beaucoup plus touchées que les hommes ;

  • Le dépistage individuel repose sur des examens réguliers mais qui ne sont pas organisés par les pouvoirs publics.

Les facteurs de risques

Les causes sont multiples et la majorité d'entre elles ne sont pas encore identifiées avec certitude. Certaines mutations des cellules normales en cellules cancéreuses peuvent être liées au hasard ou à des prédispositions génétiques.

Cependant, de nombreuses mutations peuvent être dues à des facteurs externes, c'est-à-dire à notre mode de vie ou à notre environnement. De plus, la combinaison de facteurs peut mener à l’apparition d’un cancer. On estime que 4 cancers sur 10 pourraient être prévenus.

Il existe de nombreux facteurs, dont :

  • l’alcool ;

  • une alimentation déséquilibrée ;

  • l’exposition à des agents infectieux, substances cancérigènes, rayons ultraviolets (solaires et artificiels) ;

  • le surpoids et l’obésité ;

  • la pollution ;

  • le manque d’activité physique.

Le facteur de risque principal reste le tabagisme qui provoquerait 19,8% des cas de cancer.

A noter toutefois que mener un mode de vie sain (ne pas fumer, ne pas boire d'alcool, manger sain et mieux bouger) ne garantit pas une protection totale contre la survenue d’un cancer. De nombreux facteurs sont encore inconnus à ce jour ou pas clairement identifiés avec certitude.

Les cancers et la classification ALD

La Sécurité sociale a mis en place une classification permettant, selon certaines pathologies dont le cancer, de prendre en charge les soins à 100% (base de remboursement). On parle de prise en charge pour ALD (affection à longue durée).

Les ALD peuvent être exonérantes ou non-exonérantes et n’octroient pas les mêmes droits.

Afin d’être reconnu en ALD, votre médecin entreprendre les démarches administratives nécessaires.

Dans le cas d’un cancer, l’ALD est exonérante, c’est-à-dire que les patients souffrant d’une ALD sont exonérés du ticket modérateur. Ils n’auront donc ni à payer ni à avancer les frais lors de la délivrance de leurs soins (excepté ceux que l’Assurance maladie ne rembourse pas).

Prise en charge des cancers par les mutuelles

Bien que la majeure partie des dépenses liées au traitement du cancer soient prises en charge par la Sécurité sociale, certains frais ne le sont pas, tels que les dépassements d’honoraires, le forfait hospitalier journalier, certains médicaments non remboursés, etc. Mais ces frais restant à charge peuvent être remboursés, en totalité ou en partie, par les assurance complémentaires santé. Renseignez-vous auprès de votre conseiller.

Besoin d'une complémentaire santé protectrice ?

Faites un devis avec APRIL !