• Publié le 12/17/2020
  • 3min

Mutuelle maternité : quel contrat choisir en cas de grossesse ?

Vous attendez un heureux événement ? Félicitations ! De nombreux changements vont s’opérer dans votre quotidienne… et notamment en matière de mutuelle ! Car pour vivre votre grossesse le plus sereinement possible, il n’est pas possible de transiger avec vos nouveaux et futurs besoins de santé.

Une mutuelle maternité pour compléter les remboursements de la Sécurité sociale pendant la grossesse

Lorsque vous êtes enceinte, vous devez impérativement le déclarer à la Sécurité sociale dans les 3 premiers mois de votre grossesse et mettre à jour votre carte vitale. Cela vous permettra ainsi de bénéficier d’une meilleure prise en charge de vos frais de santé.

En effet, l’Assurance maladie est plus généreuse avec les femmes enceintes : jusqu'à la fin du 5ème mois de grossesse, tous les examens obligatoires (consultations prénatales, séances de préparation à la naissance et examens biologiques complémentaires) sont pris en charge à 100 % du tarif de base de la Sécurité sociale, excepté les deux premières échographies. Et dès le 6ème mois, tous les frais médicaux bénéficient de ce taux de remboursement maximum, qu’ils soient ou non en rapport avec la grossesse.

Mais attention, ce remboursement à 100 % par la Sécurité sociale connait certaines limites :

  • il ne comprend pas les éventuels dépassements d’honoraires, pratiqués notamment par certains gynécologues-obstétriciens de secteur 2 (ou non conventionnés) ou d’autres professionnels de santé ;

  • en matière d’hospitalisation, la prise en charge de la Sécurité sociale ne couvre pas le coût des prestations de confort, telles que les frais de chambre individuelle ;

  • ce régime avantageux prend fin à partir du 12e jour suivant votre accouchement. Au-delà, vous bénéficiez à nouveau des mêmes niveaux de remboursement que tous les assurés sociaux.

Le choix d’une bonne mutuelle maternité est donc indispensable pour bénéficier d’une couverture financière confortable de votre suivi de grossesse, de votre accouchement … comme de vos futurs besoins de maman.   

Que doit couvrir a minima une bonne mutuelle femme enceinte ?

  •  Vos deux premières échographies, qui ne sont remboursées qu’à 70 % par la Sécurité sociale ;

  • Jusqu'à la fin de votre 5ème mois de grossesse, les examens facultatifs ainsi que les frais médicaux sans rapport direct avec votre maternité ;

  • Les éventuels dépassements d’honoraires des gynécologues, anesthésistes et sage-femme  consultés ;

  • Les frais dits « de confort », comme une chambre individuelle, un lit supplémentaire pour le deuxième parent ou les frais de télévision, qui ne sont jamais pris en charge par la Sécurité sociale mais peuvent tout à fait être couverts par une mutuelle maternité.

  • Vos frais d’hospitalisation si vous souhaitez accoucher dans une clinique privée non conventionnée.

Choisir une mutuelle maternité : penser aussi à l’après-grossesse

Une bonne mutuelle santé est fondamentale pour une femme enceinte, mais doit aussi permettre d’anticiper ! Car après l’accouchement, différents frais de santé sont souvent indispensables, comme des séances de rééducation périnéale ou des consultations de suivi chez un gynécologue.

Certaines mutuelles proposent également un forfait pour la prise en charge de séances de médecine douce, comme l’ostéopathie, qui peuvent grandement faciliter le rétablissement de la maman et le retour à la maison. 

Pour votre nouveau-né, le choix de votre mutuelle est également important : passé son premier mois, les soins nécessaires ne sont plus intégralement pris en charge par la Sécurité sociale. Si vous disposez d’une bonne mutuelle, vous pouvez alors rattacher votre enfant à votre contrat pour qu’il bénéficie des mêmes garanties que vous… au moins durant les premiers mois durant lesquels vous n’aurez certainement pas beaucoup de temps à consacrer aux démarches administratives ! 

En effet, les garanties d’un contrat de mutuelle femme enceinte — ou tout simplement d’un contrat de mutuelle classique — sont souvent adaptées aux besoins des adultes. Et souscrire une mutuelle bébé peut parfois s’avérer judicieux si elle permet de bénéficier de garanties adaptées aux besoins spécifiques, et évolutifs, de votre nouveau-né. 

Bien choisir sa mutuelle maternité

Vous l’aurez compris, bien choisir sa mutuelle maternité est essentiel pour bénéficier d’une couverture optimale pendant et après sa grossesse. Différents critères doivent donc être pris en compte pour bien comparer les offres proposées avant de faire votre choix :  

  • Les niveaux de remboursement ;

  • La prise en charge de l’hospitalisation ;

  • L’étendue des garanties : prise en charge des dépassements d’honoraires ou de soins non remboursés par la Sécurité sociale par exemple ;

  • Le délai d’attente : c’est la période suivant la signature du contrat pendant laquelle aucune prise en charge n’est possible. Ce dernier est généralement compris entre 3 mois et 6 mois, mais certaines mutuelles proposent des contrats sans délai d’attente   ! Attention donc à bien anticiper votre souscription avant votre grossesse, ou à choisir un contrat proposant une prise en charge immédiate.

Enfin, sachez que certaines mutuelles santé proposent une prime de naissance, cumulable avec celle versée par la CAF. Le montant de cette prime varie selon la compagnie d’assurance choisie, mais se situe généralement entre 100 € et 200 €. Un coup de pouce bienvenu pour l’arrivée de bébé !