• Publié le 18/06/2021
  • 3min

Consulter un psychomotricien : explications et prix

Si vous consultez un psychomotricien, votre médecin en est probablement l’initiateur. Vous vous demandez peut-être à quoi sert la psychomotricité. Découvrez dans ce guide toutes les explications concernant cette discipline thérapeutique classée dans les médecines douces. Obtenez également de l’information sur les tarifs et la prise en charge de l’Assurance Maladie et de la complémentaire santé.

Psychomotricité : à quoi cela sert ?

Comme son nom l’indique, la psychomotricité est une approche thérapeutique qui s’intéresse aux troubles de la motricité. Elle vise à aider le patient à mieux vivre dans son corps et parfois, à accepter son handicap et ses limitations motrices.

Qu’est-ce qu’un psychomotricien ?

Le psychomotricien peut travailler avec tous les publics, du nourrisson à la personne âgée. Il intervient à la suite d’un accident de la vie et d'une maladie, à la demande d’un médecin généraliste ou spécialiste. Dans le cadre d’une rééducation, il travaille parfois de concert avec un ergothérapeute, spécialiste de l’autonomie.

Son milieu de travail peut être en :

  • hôpital public ou privé. À noter : ce type de psychomotricien est appelé psychomotricien hospitalier ; 

  • département de gériatrie ;

  • centre de rééducation ;

  • établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (EHPAD) ou maison de retraite privée ;

  • cabinet libéral ;

  • milieu psycho-éducatif ;

  • crèche ;

  • centre médico-social.

Cet auxiliaire médical accompagne les personnes souffrant de troubles moteurs, notamment après un accident vasculaire cérébral (AVC). Une personne atteinte d’une forme de démence comme Alzheimer peut également avoir recours à ses services.

Le champ d’exercice du psychomotricien est vaste. Il peut intervenir auprès des enfants autistes, dyspraxiques et de ceux atteints de troubles neurologiques, comportementaux ou neuro-développementaux affectant les fonctions motrices. Il est aussi amené à réaliser des bilans en psychomotricité à la demande d’enseignants ou d’éducateurs.

À quoi ressemble une séance en psychomotricité ?

Le premier rendez-vous avec un psychomotricien est essentiellement une rencontre d’observation. Le professionnel prend connaissance de l’historique médical du patient, des problèmes rencontrés au niveau social, émotif, affectif ou physique. Il pose des questions et dirige l’entrevue afin de dresser un portrait complet du patient et de proposer un plan de traitement adapté à chaque cas particulier.

Les séances qui suivent sont composées de :

  • exercices de motricité ;

  • activités de relaxation ;

  • exercices faisant appel à la concentration et à la mémoire ;

  • travaux sur l’équilibre et la coordination des mouvements ;

  • activités corporelles.

En fonction des souffrances éprouvées par le patient, les rencontres peuvent être très différentes. Le psychomotricien est souvent doté d’une grande empathie, d’une bonne capacité d’écoute et de patience. Ces compétences sont essentielles pour obtenir des résultats et accompagner le patient dans sa rééducation, qui parfois est longue. Son objectif est simple : permettre au patient de se sentir mieux dans son corps. La durée des séances varie selon les besoins de chaque individu (de 45 à 60 minutes).

Les psychomotriciens détiennent tous un diplôme d’état en psychomotricité de niveau bac +3.

Prix et remboursement de la psychomotricité

Les séances en psychomotricité sont toujours prescrites par un médecin. Son lieu d’exercice a un impact sur son prix et son remboursement.

Prix d’une consultation avec un psychomotricien

Le prix moyen d’une séance en psychomotricité se situe entre 30 et 40 euros. Cependant, ce tarif peut être plus ou moins élevé selon les régions.

Avant de prendre votre rendez-vous, demandez la liste des tarifs au psychomotricien.

Cependant, il est à noter que c’est toujours le médecin qui vous oriente vers ce professionnel. Il vous dirige en général vers une de ces 3 structures :

  • Centre médico-psycho-pédagogique (CMPP)

  • Centre d'action médico-sociale précoce (CAMSP)

  • Centre médico-psychologique (CMP)

Et, dans ce contexte, vous n’avez rien à payer. Toutes les séances de psychomotricité faites dans ces établissements sont entièrement prises en charge par l’Assurance Maladie.

Remboursement d’une séance de psychomotricité

La psychomotricité appartient aux médecines douces. En conséquence, même si elle est prescrite par un médecin, elle n’est pas automatiquement prise en charge.

Hors des structures précitées, les séances de psychomotricité ne font l’objet d’aucun remboursement de la Sécurité Sociale. En revanche, les complémentaires santé peuvent prévoir un remboursement partiel ou total de ces soins, en fonction des cas.

Dans ce contexte, les mutuelles peuvent proposer :

  • Des forfaits annuels de médecines douces ;

  • Un remboursement à la séance ;

S’il vous est impossible de vous rendre dans un centre et que vous n’avez pas d’autres possibilités que de rencontrer un psychomotricien libéral, adressez quand même une demande de prise en charge à votre CPAM ou à la Maison départementale des personnes handicapées (MDPH). Chaque cas est étudié et il peut y avoir des exceptions et des accords locaux.

La psychomotricité n’est pas un luxe. Cette discipline est essentielle pour aider un patient en souffrance psychologique ou physique. Elle aide à regagner la confiance et à réapprivoiser son corps à la suite d’un accident ou d’un traumatisme. Il serait dommage de s’en passer quand le besoin s’en fait sentir.

Ainsi, si vous devez payer un reste à charge important et si votre état de santé nécessite des séances de psychomotricité régulières, prenez le temps d’étudier les garanties de votre mutuelle. Certains contrats pourraient être plus intéressants pour votre situation particulière.

Besoin d'un tarif pour votre complémentaire santé ?

Faites un devis en ligne !