• Publié le 1/11/2021
  • min

Mutuelle dentaire : quels remboursements couvre-t-elle ?

Détartrage, extraction, prothèses, implants ou encore orthodontie… Les soins dentaires sont indispensables mais génèrent aussi des dépenses de santé souvent très élevées. Pour y parer, disposer d’une mutuelle couvrant suffisamment vos dents est donc incontournable.

Le remboursement des soins dentaires classiques par la mutuelle dentaire 

Il existe deux grandes familles de soins dentaires :

  • les soins conservateurs (par exemple, la dévitalisation d’une dent, le traitement d’une carie ou le détartrage) ;

  • les soins chirurgicaux (extraction).

L’Assurance maladie les prend en charge à hauteur de 70 % d’un tarif de base fixé par la Sécurité sociale, lequel varie parfois en fonction de l’âge de l’assuré (plus ou moins de 13 ans). La mutuelle dentaire vient ensuite compléter ce remboursement.

> Exemple : le tarif de dévitalisation d’une prémolaire pour un enfant de moins de 13 ans est fixé à 55,77 . L’Assurance maladie en rembourse 70 % soit 39,04 €. Le reste à charge de l’assuré est donc de de 16,73 €. Une mutuelle santé dentaire à 100 %, c’est à dire assurant un remboursement jusqu'à hauteur du tarif de base de la Sécurité sociale, prendra à sa charge les 16,73 € restants.

De nombreux dentistes pratiquent toutefois des dépassements d’honoraires : ils appliquent des tarifs plus élevés que ceux fixés par la Sécurité sociale. Ces dépassements ne sont alors pas pris en compte dans le remboursement de l’Assurance maladie, mais peuvent être couverts par une mutuelle dentaire dont le niveau de garantie est supérieur à 100 %.

> Exemple : si un dentiste pratique une dévitalisation dentaire au tarif de 75 € (toujours dans le cas d’un assuré de moins de 13 ans), le remboursement de l’Assurance maladie sera toujours de 39,04 €. Une mutuelle dentaire à 100 % continuera de couvrir vos frais seulement à hauteur du tarif de base de la Sécurité sociale, soit jusqu'à 55,77 € au total, maximum. Mais une mutuelle à 200 %, par exemple, vous garantit un remboursement pouvant aller jusqu'à 2 fois ce tarif de base (jusqu'à 111,54 € donc). Le cas échéant, le coût de 75 € d’extraction pourra être intégralement couvert.  

Le remboursement de l’orthodontie par la mutuelle dentaire 

Les soins d’orthodontie sont très partiellement remboursés par l’Assurance maladie pour les moins de 16 ans. La base appliquée dépend des actes réalisés :

  • Un semestre de traitement orthodontique est remboursé à 100 % sur la base d’un tarif maximum fixé à 193,50 € ;

  • Les consultations de surveillance sont remboursées à 70 % d’un tarif de base de 10,75 € ;

  • Les soins de contention sont pris en charge à 100 % la 1ère année pour un tarif de 161,25 €, et la 2nde année à hauteur de 70 % du tarif de 107,50 €.

Mais attention : la grande majorité des orthodontistes appliquent des tarifs très largement supérieurs à ceux fixés par la Sécurité sociale, souvent 3 à 6 fois plus élevés. Les remboursements de l’Assurance maladie sont alors souvent dérisoires par rapport aux frais engagés. Une mutuelle dentaire les couvrant à plus de 100 % est donc nécessaire.

Bon à savoir : avant d’entamer un protocole de soins, votre orthodontiste doit vous communiquer un devis, pour que vous puissiez le transmettre à votre mutuelle dentaire et connaître précisément le montant de sa prise en charge.

Pour les assurés de plus de 16 ans, les soins d’orthodontie ne sont tout simplement pas pris en charge par l’Assurance maladie, sauf accord préalable exceptionnel.  

Si vous êtes adulte et que vous avez besoin d’un appareillage dentaire, pensez à souscrire une mutuelle dentaire qui vous rembourse aux frais réels ou au forfait, pour ces soins non couverts par la Sécurité sociale. Un remboursement de 300 % sur une base de remboursement de 0 € ne vous serait en effet d’aucune utilité ! 

Le remboursement des prothèses dentaires par la mutuelle dentaire 

Nombreux sont les Français qui ont longtemps dû renoncer aux prothèses dentaires en raison de leur tarif très coûteux. C’est pourquoi, depuis la réforme 100 % santé, certains appareillages sont désormais intégralement remboursés. Notamment : 

  • Les couronnes dentaires dentoportées en céramique monolotihique (autre que zircon) sur les dents visibles ;

  • Les bridges dentaires métalliques.

Depuis le 1er janvier 2021, une cinquantaine d’autres prothèses amovibles (dentiers) ou fixes (couronnes et bridges) ont été ajoutés au panier 100 % santé. Le coût intégral de ces appareillages est assumé conjointement par l’Assurance maladie et par les mutuelles dentaires. Pour bénéficier du reste à charge zéro, vous devez donc bénéficier d’une complémentaire santé. 

Le remboursement des prestations d’esthétique dentaire par la mutuelle 

Pour retrouver un beau sourire, vous avez besoin de facettes ou d’implants dentaires ? Considérés comme des prestations d’esthétique dentaire, ils ne sont pas tout remboursés par l’Assurance maladie, alors qu’ils coûtent très cher. Comptez en moyenne entre 500 et 1 000 € pour une facette en céramique et entre 1 400 et 2 500 € pour un implant. Mais une mutuelle dentaire spécifique peut prendre en charge cette dépense, le plus souvent en fonction d’un forfait annuel fixe.

Comment choisir sa mutuelle dentaire ? 

La prise en charge des soins par les mutuelles dentaires dépend donc du niveau de couverture choisi. Le remboursement peut ainsi se faire sur la base : 

  • D'un pourcentage allant de 100 % à 800 % du tarif de base de la Sécurité sociale, pour les contrats les plus protecteurs. Plus ce pourcentage est élevé, plus la mutuelle dentaire est chère ;

  • D'un forfait annuel en euros, ce qui vous permet de connaître à l’avance le montant maximum de remboursement et d’anticiper votre reste à charge ;

  • Aux frais réels.  

Pour trouver la meilleure mutuelle dentaire, prenez également en considération :

  • La fréquence des dépassements d’honoraires admis chaque année ;

  • Le remboursement des soins hors nomenclature et esthétiques ;

  • Les délais de remboursement ;

  • La durée du délai d’attente parfois imposé pour certains soins.

Les services comme l’adhésion à un réseau de soins dédiés peuvent également favoriser une meilleure prise en charge de vos dépenses par la mutuelle dentaire. Pensez-y !