• Publié le 07/06/2021
  • min

Assurance de prêt immobilier : quelle quotité choisir ?

La quotité d’assurance de prêt représente la part du capital emprunté garantie par l’assureur. Elle doit être au moins égale à 100 % et peut être répartie entre les co-emprunteurs selon leurs ressources et leurs préférences. Quotité de 50 % chacun, quotité de 100 % chacun, quotité différenciée… Quelques conseils pour bien choisir sa quotité et l’adapter en fonction du profil des emprunteurs.

La quotité d’une assurance emprunteur, qu’est-ce que c’est ?

La quotité d’une assurance emprunteur correspond à la répartition de la couverture proposée par l’assureur entre les différents emprunteurs (par exemple les deux conjoints lors d’un achat immobilier en couple). Exprimée en pourcentage du capital, la quotité s’applique à l’ensemble des garanties de votre assurance de prêt.

En admettant que votre co-emprunteur et vous souscriviez par exemple un crédit immobilier de 200 000 € :

  • Si vous optez pour une quotité de 50 % par emprunteur, soit 100 % en tout, vous serez couvert à hauteur de 50 % du capital emprunté en cas de décès ou autre sinistre garanti de votre co-emprunteur. Vous n’aurez alors que votre part du capital à rembourser (ici, 100 000 €), l’autre étant prise en charge par l’assurance.

  • Si vous optez pour une quotité de 100 % chacun, soit 200 % en tout, chacun sera couvert à hauteur de 100 %, c’est-à-dire la totalité du montant du prêt. Il ne restera alors plus rien à rembourser en cas de sinistre garanti de votre co-emprunteur, l’intégralité du capital de 200 000 € étant couvert par l’assurance.

D’autres distributions sont possibles, à condition que la quotité totale soit au moins égale à 100 % par prêt. Évidemment, la question de la répartition ne se pose pas lorsque vous empruntez seul : elle sera généralement fixée à 100 % du capital emprunté.

La quotité d’un prêt immobilier, primordiale en cas d’accident de la vie

Le choix de la quotité d’assurance nécessite de réfléchir sur le long terme. En effet, il va déterminer la continuité du remboursement du crédit en cas d’accident de la vie (décès, accident, maladie, etc.). Par conséquent, les préconisations de votre assureur ne doivent pas être négligées.

Les différents choix de quotité d’assurance selon les profils

Parmi les principaux critères à prendre en compte dans le choix d’une quotité d’assurance figurent bien sûr les capacités financières des co-emprunteurs. Leurs revenus sont-ils équivalents ? Très hétérogènes ? Il faut, sur ces bases, réfléchir au niveau de protection voulu.

Globalement, on considère que :

  • une quotité de 100 % par emprunteur offre à chacun le maximum de protection, d’où son coût plus élevé ;

  • une quotité à 50 %-50 % est adaptée en cas de profils et revenus similaires ;

  • une quotité différenciée (70 %-30 % ou 60 %-40 %, etc.) convient si les co-emprunteurs présentent de fortes disparités de ressources. L’emprunteur disposant du plus haut revenu aura logiquement la quotité la plus haute, pour mettre à l’abri son conjoint en cas de difficultés.

Vous ne serez pas forcément libre du choix de la quotité : l’établissement prêteur peut vous l’imposer dans certains cas, en fonction des risques qu’il estime encourir ou en contrepartie d’un taux d’intérêt plus attractif, par exemple.

 

Besoin d'une assurance emprunteur ?

Faites un devis avec APRIL