• Publié le 5/4/2021
  • 3min

Rendez-vous chez l’orthoptiste : tarifs et remboursements

En fonction de votre vision et de vos problèmes oculaires, vous pouvez être amené à consulter un orthoptiste, un spécialiste en rééducation visuelle. Il est rare de consulter ce professionnel de santé en accès direct, tout simplement car il n’est pas évident de savoir qu’on a besoin de ses services. Le plus souvent, en tant que patient, c’est votre ophtalmologue ou votre médecin qui vous recommandera de vous rendre chez l’orthoptiste pour réaliser un bilan orthoptique ou régler un problème oculaire fonctionnel.

Quand consulter un orthoptiste ?

Un orthoptiste n’est pas un médecin, mais un auxiliaire médical. L’orthoptie est considérée comme une discipline paramédicale. Les motifs de consultation sont nombreux. Vous pouvez donc en avoir besoin à tout âge. Parmi les raisons de consultation les plus répandues, figurent les problèmes de convergence oculaire. Ils touchent les adultes comme les enfants.

Une bonne convergence permet aux yeux de faire le focus pour voir une image parfaitement nette. Quand la convergence n’est pas optimale, plusieurs symptômes émergent : vertiges, vue trouble, fatigue oculaire et maux de tête. Afin d’aider l'œil à rétablir une vision optimale, l’orthoptiste rééduque les muscles oculomoteurs du patient, notamment en lui demandant de réaliser certains exercices.

Un autre problème courant, notamment chez les enfants, est l'amblyopie. Diagnostiqué suffisamment tôt, il se traite très bien en seulement quelques séances d'orthoptie.

Les patients plus âgés peuvent, quant à eux, consulter pour des problèmes de vue liés au vieillissement. Un patient atteint de dégénérescence maculaire ou d’un glaucome peut, par exemple, rencontrer un orthoptiste pour apprendre à vivre avec son handicap visuel. La rééducation permet de solliciter les zones de l'œil non affectées par la maladie.

Il est parfois difficile de trouver l’origine d’un problème oculaire. Si vous éprouvez une fatigue visuelle, des étourdissements, des troubles de l’équilibre ou encore, avez des problèmes de vision malgré un changement récent de lunettes, il se peut que vous ayez besoin d’avoir recours à un orthoptiste. Dans ce cas, parlez-en à votre médecin, il pourra vous faire une prescription pour un bilan orthoptique.

Orthoptiste : prestations et tarifs

L’orthoptiste réalise différents actes. La plupart du temps, il débute avec un bilan orthoptique lors de la première consultation à la demande du médecin traitant ou de l’ophtalmologue. Cet examen lui permet de déterminer les besoins du patient avec plus de précision et de définir un plan de traitement. En orthoptie, les tarifs sont libres, les dépassements d’honoraires sont donc possibles.

Selon la nomenclature des actes professionnels, en vigueur depuis le 1er janvier 2019, les tarifs des actes suivants sont :

  • Mesure de l’acuité visuelle : 22,10 €

  • Bilan orthoptique : 78 €

  • Bilan des déséquilibres de la vision binoculaire : entre 26 € et 37,70 €

  • Bilan des troubles oculomoteurs : 39 €

  • Séance de rééducation - adulte : 46,80 €

  • Séance de rééducation - jeune de moins de 16 ans : 31,20 €

  • Traitement du strabisme : 16,90 €

Cette liste est non exhaustive. Si des examens d’exploration fonctionnelle comme un examen du champ visuel sont nécessaires, d'autres frais s’appliqueront. En ce qui concerne la rééducation, les tarifs varient grandement en fonction du motif de consultation.

Orthoptiste : remboursements

La consultation chez l’orthoptiste s’inscrit presque toujours dans un parcours de soins coordonné. Il est en effet rare de consulter ce spécialiste en accès direct. Et, si vous ne respectez pas ce parcours, les frais pouvant en découler suffiront probablement à vous en dissuader.

Les séances d’orthoptie sont nombreuses avant d’obtenir un résultat optimal. Le coût d’un traitement complet peut donc être élevé. C’est pourquoi, il est important de choisir une complémentaire santé adaptée à vos problèmes de vue. Le tarif d’une mutuelle varie en fonction des garanties sélectionnées.

L’Assurance Maladie rembourse les examens et les séances à hauteur de 60 % du tarif de base. Cependant, pour être indemnisé, il faut respecter certaines étapes. Après le bilan orthoptique, le spécialiste prescrira ou non des séances de rééducation. Afin de démarrer vos séances, vous devez au préalable faire parvenir ce plan de traitement à votre Caisse primaire d’assurance maladie pour obtenir son autorisation.

Cette démarche s’appelle la demande d’entente préalable. Une non réponse au-delà de 15 jours est considérée comme un accord tacite. Pour une Affection Longue Durée (ALD), la prise en charge de l’Assurance Maladie peut être totale. Une fois cette réponse obtenue, vous pouvez prévoir vos rendez-vous chez l’orthoptiste.

Concernant le solde, il peut être pris en charge par votre mutuelle si les consultations chez l’orthoptiste font partie des garanties souscrites au contrat. Vous pourriez donc ne rien avoir à payer. Mais, pour vous en assurer, nous vous conseillons vivement de demander la liste des tarifs au moment de prendre rendez-vous. Si l’orthoptiste pratique des dépassements d’honoraires, votre remboursement pourrait être partiel.

Sachez qu’il existe un Syndicat National Autonome des Orthoptistes qui met à disposition du public un annuaire des orthoptistes. Vous pouvez donc facilement trouver un de ces professionnels de santé à proximité de votre domicile.