• Publié le 2/22/2021
  • 3min

Rattacher son enfant à sa mutuelle santé : comment procéder ?

Dès la naissance de votre enfant, sa santé est évidemment votre priorité et pour cela, ses frais médicaux doivent être bien pris en charge. À cet effet, côté Sécurité sociale comme côté mutuelle, votre enfant peut être rattaché à votre couverture santé en tant qu’ayant droit. Mais quelles sont les conditions et les démarches à effectuer ?

Rattachement d’un enfant à la mutuelle de ses parents : une possibilité offerte par la plupart des contrats

Quelle que soit votre mutuelle santé, celle-ci vous offre très probablement la possibilité d’ajouter des ayants droit à votre contrat, en contrepartie d’une majoration de cotisation. Si vous êtes salarié et couvert par une mutuelle d’entreprise obligatoire, il en va de même puisque la majorité de ces contrats proposent également de couvrir conjoint et enfants. Deux cas peuvent alors se présenter :

  • Les ayants droit sont obligatoirement couverts par la mutuelle d’entreprise : leur part de cotisation complémentaire est alors prise en charge au moins à 50 %.

  • Les ayants droit peuvent être rattachés facultativement à la mutuelle d’entreprise : le surcoût de cotisation est alors à la charge des salariés adhérents.

Quelles conditions pour rattacher un enfant à sa mutuelle ?

Jusqu'à 16 ans, le rattachement de l’enfant à la mutuelle de l’un des parents se fait sans condition particulière, tant que le contrat autorise l’affiliation d’ayants droit. Au-delà de 16 ans, la plupart des mutuelles acceptent de prolonger le rattachement mais cela est en général soumis à condition : l’enfant doit être à la charge du parent qui l’assure. C’est le cas notamment s’il est étudiant ; certains assureurs considèrent également que l’enfant est à charge s’il est au chômage et vit sous le même toit.

Mais chaque assureur est libre de définir l’âge maximum pour rattacher un enfant à la mutuelle parentale : la limite étant, en général, fixée entre 20 et 25 ans.

À quelle mutuelle affilier son enfant ?

Vous et votre conjoint disposez de mutuelles distinctes ? Si chacun d’entre vous peut rattacher l’enfant à sa propre mutuelle, il faut étudier le détail de vos deux contrats afin de choisir celui qui couvrira au mieux ses besoins. Consultations pédiatriques, vaccins, orthophonie pour les plus petits, lunettes ou encore orthodontie pour les plus grands : comment ces soins, adaptés à leur âge, sont-ils remboursés ?

Si vos garanties ne couvrent pas assez les prestations adaptées, il existe plusieurs possibilités :

Vous êtes parents divorcés ? Il est possible de rattacher votre enfant à chacun de vos contrats afin de faciliter communication et démarches. Quant aux familles recomposées, pas d’inquiétude à avoir : les assureurs s’adaptent aux évolutions de société et n’exigent pas de lien de filiation pour les ayants droit « à charge ». 

Comment faire une demande de rattachement d’un enfant à votre mutuelle ?

Même si l’affiliation de votre enfant de moins de 16 ans à votre mutuelle se fait sans condition, elle n’est pas pour autant automatique. Vous devez en faire la demande auprès de votre mutuelle qui vous confirmera la possibilité de rattacher votre enfant. Si votre enfant a plus de 16 ans, vous devrez dans certains cas fournir les justificatifs nécessaires pour prouver qu’il est à votre charge, tel qu’une attestation d’étudiant, ou d’inscription au chômage.