• Publié le 2/5/2021
  • 3min

L’assurance de prêt immobilier pour les fonctionnaires

Vous êtes agent de l’État et souhaitez concrétiser un projet immobilier ? Grâce à la stabilité de votre emploi, vous n’aurez aucun mal à décrocher un prêt, mais il vous faudra tout de même l’assurer. Votre statut vous permet de bénéficier d’un taux de cotisation moins élevé, notamment si vous optez pour un contrat en délégation. Les clés pour bien choisir votre assurance de prêt immobilier fonctionnaire !

L’assurance de prêt immobilier fonctionnaire, une sécurité pour vos proches et pour vous

Emploi garanti à vie, traitement indiciaire du salaire… Les fonctionnaires sont souvent vus d’un bon œil par les organismes financiers. Mais, comme pour la plupart des emprunteurs, la souscription d’une assurance de prêt reste le précieux sésame nécessaire à l’obtention d’un crédit immobilier.  

Cette assurance emprunteur vous protège tout autant qu’elle protège l’organisme prêteur, en garantissant, selon les quotités souscrites, le remboursement de votre prêt si un accident grave survenait : décès, invalidité… 

La loi Lagarde, votée en 2010, vous concerne : vous pouvez souscrire l’assurance proposée par votre banque, ou toute autre assurance de votre choix, sous réserve qu’elle propose le même niveau de garantie que celui de l’assurance de la banque. N’hésitez donc pas à comparer les offres pour trouver la meilleure couverture au meilleur prix. De nombreux assureurs disposent en effet de contrats d’assurance de prêt pensés pour les fonctionnaires. 

Quelles garanties choisir pour votre assurance emprunteur fonctionnaire ?

Pour accéder à votre demande de crédit immobilier, les banques exigent en général deux garanties a minima : la garantie décès et la garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA)

Pour être mieux protégé, vous pouvez ajouter des garanties supplémentaires, comme la garantie invalidité permanente totale (IPT), la garantie incapacité temporaire totale (ITT) ou la garantie invalidité permanente partielle (IPP).  

Quelle couverture pour les métiers de la fonction publique « à risques » ? Policier, pompier, militaire, professionnel de la santé… L’exercice de votre profession peut nécessiter des garanties renforcées et entraîner des exclusions ou une surprime. Tournez-vous vers une assurance de prêt pour métier à risques pour trouver l’assurance la plus adaptée. 

Combien coûte une assurance de prêt pour un fonctionnaire ?

Compte tenu de la situation professionnelle stable, le taux de cotisation de l’assurance de prêt immobilier d’un fonctionnaire est souvent plus faible que la moyenne. Il varie en fonction d’un certain nombre de critères dont : 

  • votre métier, notamment si vous exercez un métier à risques ;

  • votre état de santé : si vous présentez un risque aggravé de santé, vous pouvez prétendre à la convention AERAS ;

  • la durée du prêt ;

  • le type de projet à financer (acquisition d’une résidence principale, secondaire ou investissement locatif) ;

  • l’étendue de la couverture souscrite (garanties, délais de franchise ou de carence…).

Même si vous êtes déjà engagé, vous demeurez libre de changer d’assurance à tout moment lors de la première année du contrat (loi Hamon), ou à chaque date anniversaire par la suite (amendement Bourquin).

Votre statut d’agent de la fonction publique vous donne droit à un autre avantage : la caution mutuelle. Cette garantie est consentie moyennant des frais moins élevés que ceux appliqués par les organismes de cautionnement aux salariés du privé, voire même gratuitement.