• Publié le 2/8/2021
  • 3min

Cotisation d’assurance santé : le guide pour tout comprendre

Souscrire une mutuelle est indispensable pour être bien remboursé de ses frais de santé, mais savez-vous comment sont calculées vos cotisations ? Votre prime de mutuelle est-elle réellement avantageuse ? Retrouvez toutes les réponses à vos questions ainsi que nos conseils pour payer moins cher vos cotisations de mutuelle dans cet article.

Comment sont calculées les cotisations d’assurance santé ?

L’objectif principal d’une mutuelle santé est, en contrepartie du paiement d’une cotisation, de compléter le remboursement de la Sécurité sociale pour que vous puissiez bénéficier d’une meilleure prise en charge de vos frais de santé. Et pour calculer le montant de vos cotisations, votre mutuelle évalue le risque de recours aux soins que vous représentez.

Ainsi, le tarif d’une mutuelle santé est déterminé en grande partie par votre profil et vos besoins. En règle générale, les cotisations d’une mutuelle santé varient selon les critères suivants notamment :

  • Votre âge : plus vous êtes âgé, plus vous risquez d’avoir des frais de santé importants ;

  • Votre lieu de résidence : les cotisations des mutuelles sont généralement plus élevées pour les personnes résidant en région parisienne ou dans les grandes villes, car de nombreux médecins y pratiquent des dépassements d’honoraires ;

  • Les garanties et les niveaux de remboursement choisis : plus vous souhaitez être bien remboursé, plus vos cotisations d’assurance santé seront élevées ;

  • Le nombre d’ayants droit affiliés à votre contrat.

Le calcul de la cotisation de mutuelle à payer pour les ayants droit n’est pas identique d’un assureur à l’autre. Plusieurs méthodes peuvent être appliquées :

  1. Un tarif unique : la cotisation reste la même pour l’assuré, peu importe le nombre d’ayants droit rattachés à son contrat.

  2. Un tarif adulte et un tarif enfant : l’affiliation de chaque ayant droit donne lieu à une sur-cotisation, dont le prix varie en fonction des adultes et des enfants ;

  3. Une majoration dégressive en fonction du nombre d’ayants droit : certains contrats peuvent en effet proposer que la majoration de la cotisation d’assurance soit dégressive en fonction du nombre de bénéficiaires du contrat.

Certains contrats prévoient aussi qu’au-delà d’un certain nombre d’ayants droit, la cotisation n’est plus majorée. Un petit + pour les familles nombreuses !

Quel taux de cotisation complémentaire santé pour les salariés du privé ?

Depuis 2016, les employeurs des entreprises privées ont l’obligation de fournir une mutuelle santé collective à leurs salariés, et de prendre en charge au minimum 50 % des cotisations. Toutefois, l’employeur peut tout à fait décider d’en financer une plus grande part, faisant donc baisser le taux de cotisation restant à charge pour ses salariés.

Le montant des cotisations de mutuelle collective est négocié au niveau de l’entreprise, généralement en fonction du nombre de ses employés, de leur âge moyen, mais également selon l’implantation géographique, le secteur d’activité ou encore le statut des salariés. Une fois calculé, le prix de la cotisation à payer peut s’exprimer de différente manière :

  • selon un forfait en euros, par exemple mensuel ou trimestriel ;

  • selon un taux de cotisation de complémentaire santé en fonction du salaire ;

  • selon un taux de cotisation de complémentaire santé en fonction du PASS (plafond annuel de la sécurité sociale).

Bon à savoir : vous n’êtes pas satisfait de la mutuelle de votre entreprise ? Vous êtes libre de souscrire une surcomplémentaire santé ou une seconde complémentaire santé à titre individuel pour bénéficier de meilleurs remboursements !

Cotisations assurance santé : comment payer moins cher ?

Vos cotisations de mutuelle santé vous paraissent trop élevées ? Vous souhaitez conserver un bon niveau de remboursement de vos frais de santé, tout en bénéficiant d’un contrat mutuelle pas cher ? C’est possible !

Tout d’abord, sachez que le montant des cotisations d’une mutuelle santé est fixé librement par chaque assureur. En comparant les offres de plusieurs compagnies d’assurance, il est fort probable que vous trouviez une mutuelle vous proposant des garanties équivalentes, voire plus protectrices, tout en étant moins chère.

Ensuite, veillez à bien faire le point sur vos besoins : les mutuelles sont souvent des contrats à la carte, qui vous permettent de choisir le niveau de couverture de chaque garantie santé selon vos besoins. Par exemple, si vous portez des lunettes, mais que vous n’avez pas besoin de soins dentaires spécifiques, il peut être judicieux d’opter pour un plafond de remboursement élevé pour l’optique et de vous contenter du minimum pour le dentaire.

Gardez toutefois à l’esprit qu’une mutuelle pas chère, mais peu couvrante, ne sera pas économique sur le long terme ! Il est donc préférable de trouver un bon équilibre entre le montant des cotisations et les remboursements proposés par votre mutuelle.