• Publié le 03/06/2021
  • 3min

Achat d’un bien immobilier : anticipez, négociez, signez !

Première acquisition, déménagement, résidence secondaire ou encore investissement locatif : quel que soit votre projet, acheter un bien immobilier ne s’improvise pas. Des démarches à accomplir pour ne rien oublier aux aides à solliciter pour réussir son financement, voici quelques conseils pour acquérir un appartement ou une maison dans les meilleures conditions.

Estimer sa capacité d’emprunt en vue d’un achat immobilier

Avant d’acheter une maison ou un appartement, vous devez d’abord définir clairement votre projet et votre capacité d’emprunt, c’est-à-dire le budget à votre disposition. En simulant votre prêt avec l’aide de votre banquier ou d’un courtier, vous aurez une idée précise du montant auquel vous pouvez prétendre et de l’apport dont vous avez besoin. Cela vous permettra de cibler des biens accessibles et d’éviter les déconvenues.

Si vous êtes concerné, pensez également à vous renseigner sur les aides facilitant un premier achat immobilier : prêt à taux zéro (PTZ), prêt d’accession sociale (PAS), prêt Action Logement… Ces prêts aidés peuvent financer tout ou partie de votre projet, selon les cas.

Enfin, gardez en tête que le coût d’une acquisition ne se résume pas uniquement au prix du logement assorti des intérêts du crédit. L’assurance emprunteur, les frais de notaire ou encore les frais de garantie représentent des frais annexes non négligeables. 

Négocier le prix d’une maison ou d’un appartement

Étudier le marché immobilier local est l’une des principales étapes pour acheter au bon prix. Dans certaines villes, les biens partent en une journée et les vendeurs n’ont aucun intérêt à baisser leur offre. En revanche, d’autres zones sont moins « tendues » et négocier le prix du bien immobilier peut s’avérer stratégique. Dans tous les cas, le prix au mètre carré pratiqué dans le secteur reste une bonne base d’estimation. On évalue la marge de négociation moyenne entre 5 et 10 %. Elle peut néanmoins atteindre 30 % dans certains cas : bien en vente depuis longtemps, contexte de crise, prix surestimé au départ, etc.

Sachez que le vendeur est aussi tenu de vous remettre certains documents avant l’achat (diagnostics, procès-verbaux des dernières assemblées générales, carnet d’entretien de la copropriété…) qui vous renseigneront sur les éventuels travaux à prévoir, les performances énergétiques du bien, etc. Autant d’éléments qui influent sur le coût total de l’opération et ouvrent la voie à de possibles discussions…

Du compromis à l’acte de vente : les étapes clés de l’achat immobilier

Une fois le bien trouvé, différentes étapes doivent être respectées :

  • la rédaction de l’offre d’achat ;

  • la signature de la promesse de vente ou du compromis de vente ;

  • l’obtention du ou des prêt(s) immobilier(s), liée à la souscription d’une assurance emprunteur ;

Bon à savoir : Le notaire vous remet non seulement les clés du bien, mais aussi les attestations de propriété indispensables pour poursuivre vos démarches : assurance habitation, abonnement à l’électricité, etc.

Vous voici chez vous !

Besoin d'une assurance de prêt ?

Faites un devis avec APRIL !